QLV? #19/43: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1887, avait lieu le Black Friday. Ce jour-là, à Chicago, 4 militants anarchistes furent exécutés à la suite des émeutes de Haymarket Square.

Aujourd’hui, en 1918, l’armistice était signée, mettant fin à la Première Guerre Mondiale. En 1919, fut ainsi instaurée la minute de silence, en commémoration de cette signature. En 1920, le Soldat inconnu était inhumé sous l’Arc de Triomphe à Paris.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de George Patton, de Luz Casal et de Leonardo DiCaprio.

Nous sommes lundi! Que lisez-vous? Pour ma part, je suis plongée dans:


2019/50: Du sang sur le pavé, Sylvain PAVLOWSKI

Paris, mai 1968. La grogne sociale se transforme en véritable affrontement entre étudiants et forces de l’ordre. La grève générale s’installe dans le pays, faisant vaciller le pouvoir en place. Partout, des barricades brûlent, et avec elles, c’est toute la société qui se consume. C’est dans ce climat explosif que Paul et Alice se rencontrent. Deux jeunes étudiants qui vont prendre conscience qu’il est possible de rêver une société nouvelle et découvrir l’amour.

Pour le commissaire Durieux, de la Crim’, le contexte n’est pas simple, alors qu’on lui confie une sordide affaire d’homicide dans un hôtel de luxe. Mais pourquoi irait-on assassiner un metteur en scène dans sa chambre et lui transpercer le cœur après l’avoir égorgé ?

Sur fond de révolution et dans un Paris des années soixante, « Du sang sur le pavé » est une histoire qui sent bon le formica, le petit salé, les 404, le métro et ses poinçonneurs. Un roman qui est tout autant une enquête de police qu’une grille de lecture des évènements de mai 68.

Sortie le 11 novembre 2019

13 mai 1968, au matin. Le commissaire Francis Durieux doit mener l’interrogatoire d’un écrivain lauréat du Goncourt, Romain Delcourt, suspecté du meurtre de deux de ses amis. En effet, il était présent sur les lieux du premier crime et n’a aucun alibi pour le second.

Delcourt crie son innocence et va alors lui raconter une histoire ubuesque.

Lire la suite

2019/49: L’écho de ta mémoire, Cristine VERLEDENE

  • Autoédition
  • ISBN: 978-1072015550
  • 305 pages, 12€ en format broché

Nous sommes au crépuscule des années soixante. Cristine, une fillette de douze ans, se pame de ravissement face à un film culte, « Le Clan Des Siciliens. » Elle sera dès lors toute acquise à la Sicile, et bien qu’elle ne puisse y associer pas plus des mots que des images, elle n’aura de cesse d’en rêver treize années durant. Juillet 1982. La fillette d’hier, alors âgée de vingt-cinq ans, foule pour la première fois la terre de Sicile.Mais cette puissance souveraine, qu’est la destinée, avait-elle pour dessein de faire, un jour, se croiser deux regards ? Ceux de deux êtres en quête d’absolu, si semblables et conjointement si différents.D’une plume poétique et par instants lyrique, l’auteure nous transporte dans une tranche de vie, dans un récit où se côtoient irrépressible joie de vivre et insoutenable souffrance, un récit qui ne manque d’interpeler le lecteur sur la passion, la mort, le deuil, l’impossible oubli, et sur cette « chose » que nous, les humains, avons choisi de nommer « Hasard « .

Partenariat. Je remercie vivement La Voie de Calliopé, conseil littéraire bénévole, et l’auteure pour l’envoi de ce service presse.

Ce jour-là, à la télé, passe « Le Clan des Siciliens ». La petite Cristine, 12 ans, est subjuguée. C’est sûr, un jour, elle ira là-bas.

À l’insu de tous et peut être de moi-même, je m’étais prise à caresser des rêves d’absolu. C’est en cherchant à me configurer ton visage, Divine Sicile, que le cœur déjà plein de toi, je m’étais endormie.

Eté 1982, Cristine a 25 ans. Avec sa sœur Eleanor, elle foule enfin le sol sicilien. Elles posent leurs bagages dans un village à l’ambiance chaleureuse, gaie et festive. Elles vont y faire la connaissance de jeunes gens de leur âge avec qui elles vont sympathiser. Cristine va également y rencontrer Santo.

Lire la suite

2019/48: Bien mal acquis, Martine MAGNIN

  • Editions La Nouvelle Plume
  • ISBN: 978-2380950014

« Puisque vous êtes en train de visionner cette cassette, c’est que je suis déjà mort et que, à tort ou à raison, vous avez trouvé la caisse. Après avoir entendu ce que je vais vous dire, ce sera à vous de prendre des décisions en connaissance de cause. Quoi qu’il en soit, bon courage à vous. »

C’est par ces mots que s’ouvre Bien mal acquis… le nouveau roman de Martine Magnin. D’emblée, on a l’impression qu’on va avoir affaire à un polar, mais même si un fait divers est à l’origine de tout ce qui va se dérouler dans ce roman, l’affaire strictement policière passe rapidement au second plan. Dans ce roman choral, quatre personnages nous racontent à tour de rôle leur histoire en lien avec ce drame.- Régis, le garagiste, la conscience perturbée par la découverte de ce magot et de la cassette. – Hortense, belle-sœur de Raymond, le garagiste décédé, naïve et généreuse. – Henri, le mari d’Hortense, trop souvent absent. – Monsieur Fernand, assureur à la retraite tracassé par son dernier dossier, qui fait des Haïkus. On est dans le sud de la France dans le Gard, en Camargue où nous allons suivre ces personnages qui se débattent avec leur quotidien bouleversé. Heureusement, il y a le soleil, les senteurs, l’amitié. Bien mal acquis… est un roman puzzle, dans lequel les pièces s’imbriquent petit à petit. Un roman qui montre que tout le monde peut déraper mais que l’essentiel est d’éviter la sortie de route. Ce livre généreux plein de sensibilité, de suspense et d’humour se déguste avec un grand plaisir.

Au départ, il y a Raymond, le garagiste. Son épouse Mathilde est décédée 6 mois plus tôt fauchée par un chauffard. Ensuite, c’est le chien qui est tué. Enfin, Raymond disparaît dans l’incendie de son garage… Leurs deux filles sont confiées à la soeur jumelle de Mathilde, Hortense? et son mari Henri.

Lire la suite

2019/47: Les lumineuses, Lauren BEUKES

  • Presses de la Cité
  • ISBN: 978-2258101255
  • 360 pages, 22€

Elle a survécu. Il pensait l’avoir tuée. Elle veut se venger. Il va la retrouver.

1931, Chicago. Traqué par la police, Harper Curtis, un marginal violent, se réfugie dans une maison abandonnée. A l’intérieur, il a une vision : des visages de femmes, auréolés de lumière. Il comprend qu’il doit les trouver… et les tuer. Dans sa transe, Harper découvre que grâce à cette demeure, il peut voyager dans le temps. Débute alors sa croisade meurtrière à travers le XXe siècle : années 1950, 1970, 1990… D’une décennie à l’autre, il sème la mort sur son passage, laissant en guise de signature des indices anachroniques sur le corps de ses victimes. Mais l’une d’elles survit aux terribles blessures qu’il lui a infligées. Et va tout faire pour le retrouver.

Un peu particulier ce thriller…

Lire la suite

QLV? #19/42: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1950, était signée la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales.

Aujourd’hui, en 1995, le Premier ministre israélien Yitzahk Rabin était assassiné lors d’une manifestation pour la paix.

Aujourd’hui, en 2008, Barack Obama était élu à la présidence des Etats-Unis.

Aujourd’hui, nous célébrons la mémoire d’Alphonse Allais et de Marcel Cerdan.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis plongée dans:


QLV? #19/41: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1791, Olympe de Gouges présentait la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne à l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui, en 1886, la Statue de la Liberté était inaugurée dans le port de New York.

Aujourd’hui, en 1925, Howard Carter découvrait le masque funéraire de Toutankhamon.

Aujourd’hui, en 1954, Ernest Hemingway remportait le prix Nobel de littérature.

Aujourd’hui, en 1962, les Français approuvaient, par référendum, l’élection du Président de la République au suffrage universel.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance d’Alphonse de Lamartine, d’Alfred Nobel, de Pierre Bellemare.

Aujourd’hui, nous célébrons la mémoire d’Alphonse Allais et de Marcel Cerdan.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis plongée dans:


%d blogueurs aiment cette page :