2019/44: La Tour de Sélénite, Arnaud CODEVILLE

Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille, mais peu à peu, il ne peut s’empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique. Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur et de la folie où il y laissera une partie de son âme

J’ai vu passer beaucoup de critiques élogieuses de ce livre sur les réseaux. Alors j’avais noté ce nom-là dans un coin de ma tête. Aussi, quand j’ai rencontré Arnaud Codeville à Livre Paris cette année,  il m’a paru évident de repartir avec son premier roman.

Frissons inside!

Lire la suite
Publicités

QLV? #19/35: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1620, le Mayflower quittait Plymouth (Angleterre) pour le Nouveau Monde avec à son bord des dissidents anglais, les pères pèlerins et des Européens de diverses nationalités, à la recherche d’un lieu pour pratiquer librement leur religion.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Peter Falk, de Rossy de Palma.

Aujourd’hui, nous célébrons la mémoire de Maria Callas.

Aujourd’hui est la journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part je suis plongée dans:


2019/43: En apnée, Sylvain PAVLOWSKI

Paris est en proie à une crue sans précédent, bien pire que celle de 1910. La Seine monte, inexorablement, menaçant de tout emporter, face à des pouvoirs publics impuissants, incapables d’éviter la destruction de la Capitale, et à une population désemparée qui cède à la panique. Dans ce contexte de chaos imminent, Pauline Rougier, commandant de Police, de retour à la Brigade criminelle, se trouve propulsée dans une enquête politico-financière après l’assassinat retentissant d’un banquier de premier plan en plein centre de Paris, tandis que Jack Campbell, journaliste au Times de passage à New York, découvre un lien entre cette affaire parisienne et le suicide du PDG d’une start-up de Manhattan. Au cours de cette enquête, de pressions politiques en poursuites meurtrières, Pauline et Jack devront trouver les ressources nécessaires pour déjouer les menaces qui pèsent sur eux et sauver leurs vies. Entre illuminés sectaires, trafiquants de cryptomonnaies, blanchiment d’argent sale et ex-officiers du KGB, toutes les pièces d’un puzzle complexe se mettent en place dans ce troisième opus mené tambour battant. En Apnée, la troisième enquête de la série « Commandant Pauline Rougier » est un roman dense et puissant dans lequel le suspense monte au rythme implacable des eaux de la Seine.

D’abord, je remercie l’auteur de m’avoir proposé son roman en service presse.

Je ne connaissais jusque là ni Sylvain Pavlowski ni Pauline Rougier. Voici donc une lacune qui vient d’être comblée. Et comme ce roman est le troisième de la série, il va vite falloir que je me mette à jour de ses précédentes aventures…

Lundi 1er mars. Pauline Rougier reprend le chemin du 36 après un long arrêt de travail. A peine arrivée tombe déjà une affaire, et pas des moindres! Un corps a été retrouvé en plein milieu du jardin du Palais-Royal, salement torturé. Pauline et son collègue, François Delmas, vont devoir marcher sur des œufs pour résoudre ce meurtre abominable. D’autant que la victime est loin d’être un inconnu…

Lire la suite

2019/42: Le onzième châtiment, Tristan MARCO

« Qui oserait envisager qu’une poignée d’individus arrogants et cupides puissent jouer avec le destin des peuples comme on joue à la dinette? »

Cassius Belly est vivant. La nouvelle suscite à ce point l’inquiétude qu’elle réunit en urgence dans un motel miteux du Nevada le chef d’une importante agence de renseignement américain, une éminente chercheuse en immunologie et un haut fonctionnaire suisse. Vingt ans qu’ils ne s’étaient pas revus. Vingt ans qu’ils le croyaient mort. Le doute qui se distille en eux comme un poison va les contraindre à revisiter un passé que tous s’étaient juré de ne jamais déterrer. Entre le Congo Belge de 1958 et le Paris des années 80, les pièces du puzzle s’assemblent, laissant entrevoir les contours d’une chimère. Lorsque la vérité menace de sortir de l’ombre, lorsque les histoires d’amour sont à ce point contrariées, chacun doit faire face à ses démons, ses incohérences et ses faiblesses.

D’abord, je remercie vivement Tristan de m’avoir confié son manuscrit que j’ai donc pu découvrir en bêta lecture. D’abord parce que Tristan est un copain de la sphère facebookienne, et ensuite parce que c’est un très bon roman. Si, si, je te jure!

Lire la suite

QLV? #19/34: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1561, s’ouvrait le colloque de Poissy, tentative de rapprochement entre catholiques et protestants par la reine-mère Catherine de Médicis.

Aujourd’hui, en 1739, avait lieu en Caroline du Sud la Rébellion de Stono contre l’esclavage. Ce jour-là, 20 esclaves se rassemblent près de la rivière Stono. Ils marchent sur la chaussée avec une banderole portant l’inscription « Liberté! ». Ils seront rejoints par d’autres tout au long de leur route. Cette rébellion sera finalement très brutalement réprimée.

Aujourd’hui, en 1835, est promulguée la loi sur la presse proscrivant la caricature politique en France. La loi durcit la procédure pénale et réduit considérablement la liberté de la presse. Aujourd’hui, en 1886, était signée la convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Léon Tolstoï, de Claude Nougaro, d’Otis Redding, d’Eric Serra.

Aujourd’hui, nous célébrons la mémoire de Guillaume le Conquérant, de Stéphane Mallarmé, d’Henri de Toulouse-Lautrec.

Aujourd’hui est la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation foetale.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part je suis plongée dans:


2019/41: Les oubliés, Malik AGAGNA

En enquêtant sur la disparition d’un rocker sur le retour, un ancien flic, viré du S R P J de Strasbourg pour une bavure monumentale, découvre que de nombreux marginaux disparaissent sans laisser de traces

Pister l’ancien chanteur va l’amener à croiser une cohorte de personnages pour le moins saisissante  : fonctionnaires véreux, migrants apeurés, adolescents déboussolés, musiciens de seconde zone, criminels en mal de rédemption

Quand il avait 23 ans, Serge Peterson était un flic fougueux. Un peu trop, peut-être… Suite à une énorme bavure, il est viré.

Aujourd’hui, Serge a 49 ans. Il fréquente depuis un certain temps Maryse, maman de Jennifer, 18 ans. Le temps où il se prenait pour un cow-boy est loin. Son quotidien est calme et bien rodé. Il travaille en intérim comme soudeur et, quand il est chez lui, il partage son temps entre son voisin et ami Henri, 70 ans, et Maryse.

Mais voilà que le père du petit copain de Jenny a disparu deux mois plus tôt. Ce qui n’émeut pas grand monde. A qui donc va-t-on demander de l’aide, hein? 

Lire la suite

QLV? #19/33: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1666, Londres brûlait.

Aujourd’hui, en 1792, débutaient les massacres de Septembre à Paris, faisant au moins 1300 victimes. Aujourd’hui, en 1945, étaient signés les actes de capitulation du Japon, à Tokyo. La reddition du Japon met officiellement un terme aux hostilités de la Seconde guerre Mondiale.

Rigolons un peu: aujourd’hui, en 1987, était diffusée sur TF1 la première émission du Club Dorothée. Je sais… Je t’entends te marrer d’ici, mais c’est générationnel…

Moins drôle: aujourd’hui, il y a juste un an, le musée national de Rio de Janeiro, au Brésil, disparaissait dans les flammes.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Mark Harmon (je t’entends encore…. J’ai dû suivre assidûment les 10 premières saisons de NCIS), de Jimmy Connors, de Dominique Farrugia.

Aujourd’hui, nous célébrons la mémoire du douanier Rousseau, de Pierre de Coubertin, de JRR Tolkien.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Perso, je n’ai pas beaucoup lu la semaine dernière, je suis donc toujours en train de lire:


%d blogueurs aiment cette page :