Archives d’Auteur: Lysée

2019/33: Echanges, Danielle THIERY

  • Editions J’ai lu
  • ISBN: 978-2-290-10503-0
  • 381 pages. 8 €
  • Pour le commander: Les libraires, Cultura, chez ton libraire.

412aQ5IymIL__SX210_

La commissaire Edwige Marion est de retour à la Crim, mais une balle dans la tête lui a laissé d’étranges séquelles : hallucinations et pulsions sexuelles inexpliquées. Alors qu’une chasse à l’homme est lancée à travers Paris pour retrouver Gabriel, cinq ans, qui vient d’être enlevé, Marion est écartée des opérations. En attendant qu’elle retrouve ses capacités, on lui confie les affaires non résolues.
En épluchant un dossier, elle fait la connexion entre une terrible enquête qu’elle a menée vingt ans plus tôt, plusieurs disparitions d’enfants… et l’enlèvement de Gabriel. Mais ses collègues ne veulent pas l’entendre. Son cerveau ne lui jouerait-il pas des tours ? Elle part seule sur le terrain, au risque de se jeter dans la gueule du loup. Sera-t-elle capable de faire la différence entre fantasme et réalité ?

La commissaire Marion reprend enfin du service après le terrible accident qui l’a frappée: elle a en effet été atteinte au crâne par une balle qui lui a laissé des séquelles quelques peu encombrantes. Lire la suite

Publicités

2019/32: Les choses, Georges PEREC

003586375

Sylvie et Jérôme, jeunes psychosociologues de classe moyenne, cultivent une idée matérialiste du bonheur, à laquelle ils s’asservissent… au risque de se laisser happer par le vertige des choses. Dans ce livre culte, Georges Perec dresse avec une redoutable justesse le portrait d’une génération prise dans le balbutiement des années 1960.

Le bonheur réside-t-il dans les choses que l’on possède?

C’est bien là toute la question.

Lire la suite


QLV? #19/26: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1533, le prévôt des marchands Pierre Violle posait la première pierre de l’hôtel de ville de Paris. Aujourd’hui, en 1840, Jean-Baptiste André Godin obtenait un brevet de fabrication pour un poêle à charbon en fonte de fer.

Aujourd’hui, en 1922, l’Organisation nationale de météorologie française diffusait la première émission de radio d’un bulletin météorologique depuis un émetteur placé sur la Tour Eiffel.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Rembrandt (Rembrandt Van Rijn, dit Rembrandt), de Vincent Lindon, de Jean-Christophe Grangé, de Forest Whitaker.

Aujourd’hui, nous sommes lundi! Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis plongée dans:


2019/31: Les évaporés, Thomas B. REVERDY

  • Editions J’ai Lu
  • ISBN: 978-2-290-09353-5
  • 317 pages, 7,20 € en poche
  • Pour le commander: Amazon, chez ton libraire.

319GrBzR7BL__SX307_BO1,204,203,200_

Ici, lorsque quelqu’un disparaît, on dit simplement qu’il s’est évaporé. Personne ne cherche à le retrouver, pas de crime pour la police, honte et silence du côté de la famille. Sans un mot, Kase un soir a disparu. Comment peut-on s’évaporer si facilement sans laisser de trace ? Et pour quelles raisons ? C’est ce que cherche à comprendre Richard B., venu au Japon afin d’aider Yukiko à retrouver son père. Pour cette femme qu’il aime encore, il mène l’enquête dans les quartiers pauvres de Sanya à Tokyo. Ce roman profondément poétique allie découverte du Japon, encore bouleversé par la catastrophe de Fukushima, et réflexion sur notre désir, parfois, de prendre la fuite.

Richard se rend au Japon, apporter son aide à Yukiko. Le père de cette dernière, Kazehiro, s’est évaporé. Et elle va tout tenter pour le retrouver. Une nuit, Kaze a tout abandonné: sa vie, sa maison, sa femme. Il est parti dans la nuit pour ne jamais revenir.

Le Japon et sa culture sont fascinants, n’est-ce-pas? Tellement éloignés de nos habitudes. Nous allons ici être projetés dans un pan méconnu des « coutumes » japonaises. En toile de fond, l’après Fukushima. Ce désastre est omniprésent. Et aussi, une certaine fascination de Richard pour cette culture qu’il ne maîtrise pas vraiment.

Une narration rythmée et plutôt dense. Un scenario bien ficelé et efficace. Un sujet tout à fait tangible et toujours d’actualité. Choc culturel, choc émotionnel, l’absence qui emplit tout l’espace… Et puis, au lendemain du tsunami, la gueule de bois est raide, et la mafia en profite. Ne dit-on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres? La mafia fait main basse sur la gestion de cet après-catastrophe, et s’en donne à cœur joie! Au moins, tout le monde n’a pas tout perdu…

Une fois encore, la misère s’avère rentable. Ce thriller est aussi un roman social. Thomas B. Reverdy y dévoile tout un pan obscur directement issu de l’exploitation du malheur, de la détresse, et de la mort qui rode toujours.

 


2019/30: Orphelins de sang, Patrick BARD

  • Editions Points Policier
  • ISBN 978.2.7578.2894.6
  • 419 pages. 7,90 €
  • Pour le commander: Amazon, chez ton libraire

On ne compte plus les cadavres à Ciudad de Guatemala. Et quand une femme est retrouvée vivante, c’est son bébé qui a disparu. Excellent sujet d’enquête pour Victor Hugo Hueso, officier des pompiers municipaux qui rêve de devenir journaliste. Loin de là, en Californie, un couple en mal d’enfant tombe sur une annonce attrayante: « Adoptez au Guatemala. Temps d’attente moyen: entre un et quatre mois. »

Nous voici jetés en plein cœur d’un bidonville, à Ciudad de Guatemala. Ses habitants, leur lutte quotidienne pour survivre, la misère, la violence, l’espoir, la peur, …

Au milieu de tout ça, Victor Hugo fait ce qu’il peut, engagé au service communication des pompiers municipaux, qui font ce qu’ils peuvent avec le peu de moyens dont ils disposent. Victor Hugo rêve de devenir journaliste. Mais pour ça, il faudrait qu’il ait un bon sujet à exploiter…

Aux Etats-Unis, Katie et John accusent le nouvel échec d’une nouvelle fécondation in vitro. Rien n’y fait, ils ne seront donc pas parents. Et puis, ils voient cette petite annonce, qui promet une adoption sure, en un temps record. Tout est question de prix…

Encore un thriller glauque à souhait. L’Amérique toute puissante et moralisatrice. L’exploitation de la misère. Cette histoire prend aux tripes. En tant que parents, elle te retourne l’estomac. En tant qu’humain, elle te percute de plein fouet. En aucun cas, elle ne peut laisser indifférent.

L’écriture est sans compromis, incisive, percutante, cash. Le scénario est très réaliste et très efficace. D’autant que l’on sait tous les horreurs qui sont perpétuées dans ces régions miséreuses au bénéfice des Occidentaux aisés.

Un roman noir et dur, qui va ébranler ton petit cœur.


QLV? #19/25: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1962, se déroulait en la Cathédrale de Reims une messe pour la paix qui conclut la visite officielle en France du chancelier allemand Konrad Adenauer.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Jean de la Fontaine, de Ferdinand Von Zeppelin. Nous célébrons également la disparition Robert Surcouf et de Jean Moulin.

Aujourd’hui, il ne s’est pas passé grand chose.

Aujourd’hui, nous sommes lundi! Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis plongée dans:


2019/29: Juges et coupables, Guillaume HERAMBOURG

  • Auto-édition
  • ISBN: 978-1719851069
  • 271 pages
  • Pour le commander: Amazon.

41JcdRSkG2L__SX331_BO1,204,203,200_

Juges et Coupables, entre thriller psychologique et roman philosophique, un surprenant récit social, initiatique et métaphysique qui interrogera vos sens les plus profonds. Une écriture originale pour une intrigue puissante et percutante comme coupée au rasoir. Elle commence dans les profondeurs et les ténèbres abyssales où règnent l’incertitude, l’enfermement et l’obscurité la plus totale vers une lente montée au ciel et à la lumière. L’itinéraire littéraire de l’âme perdue d’un jeune délinquant nommé Luce au cœur d’une folie furieuse et meurtrière en suivant de noirs désirs…Autour de cet être humain en chemin vers sa destinée, et de son monde, deux nuances : d’un côté, le journal intime de Lucia, lecture inspirante d’une expérience intérieure telle la lune dans la nuit noire. Ses pensées sauvages, sa poésie, son « savoir aimer », ses méditations sur la vie. Une volonté de pleine conscience, de sagesse, d’être libre. Force mentale bienveillante et humaniste. Mais qui est Lucia ? Et de l’autre, derrière la lumière, comme une ombre, une force brute, les paroles amères d’une sombre résurgence trouble et manipulatrice, celles de Jack. Qui est Jack ? Une histoire contemporaine, romanesque et humaniste. Un livre écrit à cœur ouvert… Jugé coupable.

Tout d’abord, je remercie La Voie de Calliopé, Conseil littéraire bénévole, et l’auteur de l’envoi de ce service presse. Merci de votre confiance renouvelée.

Difficile de définir cet ouvrage. Pas un thriller à mon sens. Un roman noir, très sombre. Psychologique, assurément. Mais aussi tellement plus que cela. Un ovni… Voilà: ce roman est un ovni. Enfin un olni, devrais-je dire.

Lire la suite