Archives d’Auteur: Lysée

QLV? #17: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1521, les troupes espagnoles s’emparaient de la capitale aztèque Tenochtitlan. Aujourd’hui, en 1532, le duché de Bretagne était rattaché au royaume de France. Aujourd’hui, en 1792, le roi Louis XVI de France était emprisonné.

Aujourd’hui, en 1961, débutait la construction du mu de Berlin.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance d’Alfred Hitchcock, de Luis Mariano. Nous célébrons également la disparition de Herbert George Wells, de Patrick Cauvin.

Aujourd’hui, c’est la journée internationale des gauchers. Youhou, vive moi!!!

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis plongée dans:

 

Publicités

QLV? #16: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1588, l’Invincible Armada jetait l’ancre devant Calais (la flotte anglaise profite de la nuit pour envoyer vers la flotte espagnole huit brûlots chargés de poudre et de ferraille qui sèment une panique et un désordre indescriptible.)

Aujourd’hui, en 1945, les Etats-Unis bombardaient Hiroshima, au Japon (70 000 morts).

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Louis Lépine.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis plongée dans « Dust » de Sonja Delzongle.

product_9782070465088_195x320

 


2018/54: Dans un battement d’ailes, Amélia VARIN

41F15PrltqL

« Le vent souffle, emportant les feuilles mortes. Posé sur le rebord de la fenêtre, l’oiseau prend son envol. J’aimerais tellement le suivre. Planer vers la liberté. »

Même lorsqu’on souffre, qu’on pense qu’il n’existe qu’une seule échappatoire, une petite lueur apparaît. Inattendue. Et doucement, le sourire revient. Tellement beau, tellement vrai. Et c’est en déployant ses ailes, que l’on s’envole vers de nouveaux horizons…

Je te parlais déjà il y a peu d’Amélia Varin à travers un recueil de nouvelles, Douloureuse souffrance. Ici, elle reprend le même thème si difficile du harcèlement scolaire, sous un angle un peu différent. Et cette fois-ci, le texte est une plus longue nouvelle.

Le style a évolué. Amélia Varin a mûri. Son écriture s’est développée, elle est plus fine et plus assurée. Ayant elle-même été victime de harcèlement durant ses années de lycée, elle partage là des émotions tangibles. Elle sait de quoi elle parle. Elle ne traite pas son sujet à la légère. C’est posé, réfléchi.

Lire la suite


QLV? #15: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance d’Emily Brontë, d’Henry Ford, de Jean Reno, de Kate Bush.

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains. C’est aussi la journée internationale de l’amitié.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part:

 

 


2018/53: Don’t save me, Yan ROBEL

41eHVzfMRpL__SY346_

Je n’aurais jamais pensé qu’une telle fin puisse arriver… Lorsque je l’ai vu tomber, je crois que mon cœur a partagé sa chute. Ces dernières semaines se sont écoulées si vite, que je n’ai pas eu le temps de réaliser à quel point ma vie était en train de changer.
Je m’en veux d’avoir échoué ; d’avoir fait les mauvais choix… Mais comment aurais-je pu sentir le psychopathe qui sommeillait en lui ? Un doute impossible quand il s’agit de votre meilleur ami.
« Ne me sauve pas. » C’est le message que son âme murmurait à la mienne. Je m’en rends compte, maintenant…

D’abord, il y a Ryan, flic à Valem, très investi dans sa mission, honnête et droit. Il vit dans le quartier populaire de la ville. Il a bien vécu quelques aventures amoureuses, mais il est à présent célibataire, parce qu’amoureux depuis des années de son meilleur ami. Ryan est jeune homme déterminé mais qui manque cruellement de confiance en lui.

Ensuite donc, il y a le meilleur ami, Zack. Trader, il vit avec Sierra dans les quartiers chics. Il est hyper sociable et décomplexé. Très sur de lui, beau gosse, belle allure, un peu arrogant. Il a tout du people. Jusqu’à sa rupture avec Sierra, où tout bascule pour lui. Il quitte son travail et sombre dans la dépression. Alors Ryan l’accueille chez lui et tente de lui faire remonter la pente.

Lire la suite


Pour aller plus loin: le harcèlement scolaire

Suite à la lecture de Douloureuse souffrance, d’Amélia VARIN.

affiche-1.png

 

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire?

Le concept de harcèlement scolaire a été forgé au début des années 1970 par le psychologue Dan Olweus, à l’occasion d’études réalisées dans des établissements scolaires scandinaves, à l’issue desquelles il a établi trois caractères permettant de définir le harcèlement:

  • Le ou les agresseurs agissent dans une volonté délibérée de nuire (ce critère a toutefois été contesté, les enfants n’ayant pas nécessairement la même perception de l’intentionnalité que les adultes)
  • Les agressions sont répétées et s’inscrivent dans la durée
  • La relation entre l’agresseur ou les agresseurs et la victime est asymétrique. La victime n’est pas en situation de se défendre, puisque le harcèlement repose sur une situation de domination.

Si la violence physique constitue l’une des formes prises par le harcèlement scolaire, celui-ci ne saurait se restreindre à ce type de passage à l’acte. Doivent être considérées comme des formes de harcèlement scolaire, au même titre que les menaces physiques: les moqueries, l’ostracisation, la propagation de fausses rumeurs à l’encontre de la victime, si tant est que celles-ci visent à la faire rejeter par les autres.

Lire la suite


QLV? #14: Nous sommes lundi, que lisez-vous?

Aujourd’hui, en 1904, apparaissait le cône glacé.

Aujourd’hui, nous célébrons la naissance de Claude Barzotti.

Aujourd’hui, nous célébrons la disparition de Joseph Kessel, Serge Reggiani, Amy Winehouse.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Que lisez-vous?

Pour ma part, je suis en plein coeur de « Don’t save me  » de Yan Robel.

41eHVzfMRpL__SY346_