Archives de Catégorie: Uncategorized

La citation du vendredi

Vivre, c’est se réveiller la nuit dans l’impatience du jour à venir, c’est avoir des insomnies de joie.

Paul-Emile VICTOR


La citation du vendredi

La curiosité est une gourmandise: voir, c’est dévorer.

Victor HUGO


La citation du vendredi

Dans les jolies histoires, les femmes sont belles, les hommes sont forts, ils s’aiment et la vie leur est douce et bienveillante.

C’est nul, les contes de fées.

Agnès LEDIG, Juste avant le bonheur


La citation du vendredi

J’instaure un nouveau rendez-vous. Après le Nous sommes lundi, que lisez-vous? devenu un rituel, je vous propose la citation ou petite phrase du vendredi. Voici:

Si je suis persuadé d’être le créateur de ma propre réalité, je reconnais ne pas être véritablement aux commandes de ce bateau qui parfois tangue alors que la mer semble calme.

Marc LOUSTALET, Le paradoxe du vide


Reprise des chroniques!

Coucou tous!!

Mais vous êtes toujours là?!

Presque un an déjà que je n’ai pas eu le temps ni l’énergie de remettre les pieds ici … Quand ta vie professionnelle et personnelle prend le dessus, ça donne parfois une longue pause.

Mais vous m’avez grave manqué!

Tout ça pour vous dire que je reprends mes activités le mois prochain. J’espère que vous serez là!

Des bises à tous!
(si, d’ici, j’ai le droit)


De quoi vous occuper un peu…

Coucou les amis!

J’ai trouvé sur le net ce petit texte (respect à l’auteur!) dans lequel se cachent 30 noms d’auteurs. Saurez-vous les retrouver?

 

Confiné, il racontait ce qu’il ferait, une fois libre, d’ici un mois, dans ces eaux-là.

Ce moment semble si dur à surmonter… mais les mots, lierre de la pensée, permettent

De s’évader un moment, de laisser fuir ces maux passants.

 

Près de la fontaine dont les flots bercent l’oreille distraite, des oiseaux volent, terre, herbe

Et racines semblent endormis. Les oiseaux sont là, souverains, beaux, jeunes encore.

Une tribu goguenarde qui boit l’eau et la bénédiction du soleil qui couvre leur air novice.

Le rabot de l’air ne les épuise pas: ils n’en font cas, mus par la douceur du jour.

Mus, c’est le mot, mais sans mouvement: ils se posent,  l’arbre vert ne bouge presque pas.

Du mât naturel, ils regardent au loin, plus ou moins anges, peu ou prou statues.

Braves bêtes, la becquée te le rend grands mais où est le bec aujourd’hui?

 

Le héros poursuit son chemin rêvé. Les ronces ardentes frôlent ses pieds.

Il avance, doucement, cherchant une aide, blonde, brune, rousse, au hasard.

Il a beau voir toute cette splendeur, il ne s’y trompe pas.

Il a beau marcher par l’esprit, il ne bouge en réalité pas.

C’est la force des poètes: se promener sans mouvement, sans de grands efforts.

Voir la vie en beau malgré tout, malgré les épreuves.

L’esprit est une gare: y passent mille idées qui s’enfuient et nous entraînent.

Toujours l’art a gonflé cette voile humaine, cette force: tenir bon, jusqu’au prochain voyage.


Vœux 2020

Chers tous,

Je vous souhaite une excellente nouvelle année!

Que 2020 soit pour tous synonyme de joie, de pérennité, de réussite. Que vos voeux prennent corps.

L’année passée a été pour moi assez compliquée et je n’ai pas pu être aussi présente ici que je l’aurais souhaité.

Mais ça, c’était l’année dernière!

En 2020, j’espère que nous aurons tout plein de très bons romans à partager!

A très vite!!!


%d blogueurs aiment cette page :