2017/07: Block 46, Johana GUSTAWSSON

img_20170201_123707

Falkenberg. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme. Londres. Profileuse de renom, Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants. Les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise: trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Etrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie… En Suède, Emily retrouve Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les tueurs en série. ensemble, elles se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

Linnéa aurait dû être présente à cette soirée qui devait sacrer son talent. Mais Linnéa manque à l’appel. Elle n’est pas rentrée de Suède où elle est allée se reposer dans sa maison secondaire. Peu après, le corps d’une femme est retrouvé en Suède, près de la maison de Linnéa, gravement mutilé…

Un roman efficace, dans lequel nous évoluons au gré de deux époques différentes. L’enquête qui se passe en janvier 2014, d’abord. Et nous suivrons en parallèle un déporté, dont nous faisons la connaissance à son arrivée à Buchenwald en juillet 1944. Tu découvriras là ce qu’est le block 46.

Beaucoup de rebondissements. Une problématique bien posée, structurée, bien menée. Un bon premier roman, réussi. Même si on devine une grosse partie de la solution bien avant la fin, un dernier rebondissement nous prend quand même au dépourvu. Voici donc une lecture agréable.

Un bon thriller.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :