2016/12: Temps glaciaires, Fred VARGAS

aa 030

Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossier et posa les pieds sur la table, s’inclinant dans son fauteuil. Il avait  à peine fermé l’oeil cette nuit, une de ses soeurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment. – La femme du 33bis? demanda-t-il. Veines ouvertes dans la baignoire? Pourquoi tu m’emmerdes avec ça à 9 heures du matin, Bourlin? D’après les rapports internes, il s’agit d’un suicide avéré. Tu as des doutes? Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur grand fumeur grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme pierre et bouclé comme un jeune agneau, c’était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à cent ans. – Le juge Vermillon, le nouveau magistrat zélé, est sur moi comme une tique, dit Bourlin. Tu sais ce que ça fait, les tiques?

Ah…. Fred Vargas….. J’adore. Tout autant que Thilliez. C’est dire.

Je suis totalement conquise par cette nouvelle enquête alambiquée d’Adamsberg et consorts. Ravie de les retrouver tous: Danglard, Estalère, Rétancourt, Veyrenc, etc…

Alors, il y a Amédée l’héritier, Victor le secrétaire, Marc le sanglier et Céleste sa protectrice, la vie dans un haras, un couple qui a voulu voyager et qui a été disloqué, un drame en Islande, des réunions historiques, une association qui fait revivre les heures noires de la Révolution, Robespierre, Danton, Desmoulin, des descendants, des Islandais chafouins d’apparence… Et puis, il y a les autres. Et  aussi une série de suicides et d’accidents qui peut être pourraient ne pas en être vraiment.

Comme d’habitude, ça tourne en rond. Un pas en avant, trois en arrière. Et l’enquête avance de petit caillou en petit caillou. Ca, Fred Vargas maîtrise à la perfection.

Je rafole de ses récits langoureux, subtils. Et puis, sa façon de prendre soin de ses personnages, cette complaisance, cette indulgence, cette débonnaireté. J’ai savouré ce roman comme une friandise, et comme à chaque fois j’ai retrouvé le plaisir de me cultiver sans en avoir l’air. Si Danglard n’était pas là…

J’en voudrais encore!

thrillerpolar-pativore2

Dans le cadre du challenge Thrillers et Polars chez Sharon

Publicités

2 responses to “2016/12: Temps glaciaires, Fred VARGAS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :