Archives de Tag: Pour aller plus loin

Pour aller plus loin: La marche pour l’égalité des droits et contre le racisme, dite « Marche des Beurs », 15 octobre 1983.

 

Suite à la lecture de: Voyage intime au milieu de mémoires à vif, de Marie-Odile TERRENOIRE.

La Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme, surnommée par les médias «Marche des Beurs», est une marche antiraciste qui a eu lieu en France du 15 octobre au 3 décembre 1983. Il s’agit de la première manifestation nationale du genre en France.

Durant l’été 1983, de rudes affrontements opposent policiers et jeunes dans le quartier des Minguettes, à Vénissieux (banlieue lyonnaise). Pendant les affrontements, Toumi Djaïdja, le jeune président de l’association « SOS Avenir Minguettes », est grièvement blessé par un policier et transporté d’urgence à l’hôpital.

Lire la suite

Publicités

Pour aller plus loin: Le programme Aktion 14f13

Suite à la lecture de Ne la réveillez pas, d’Angelina DELCROIX.

 

 

Le programme Aktion 14f13 fut le premier meurtre de masse systématique du système concentrationnaire. Elaboré par le Troisième Reich pour assassiner des prisonniers des camps de concentration nazis, fut aussi appelé « opération invalide » ou « euthanasie de prisonniers ». Il s’agissait de sélectionner et tuer les prisonniers malades, âgés ou dont l’état physique ne leur permettait plus de travailler, entre 1941 et 1944. Mais cette opération s’est par la suite étendue à d’autres groupes de prisonniers des camps de concentration.

Lire la suite


Pour aller plus loin: la décompensation

Suite à la lecture de Ne la réveillez pas d’Angélina DELCROIX

En médecine, la décompensation désigne la dégradation, souvent brutale, d’un organe ou d’un organisme qui était jusqu’alors maintenue en équilibre par des mécanismes qui empêchaient la survenue de ce dérèglement. Ici, nous allons nous intéresser au contexte psychiatrique.

Il existe trois grand types d’organisation: névrotique, psychotique et perverse.

Cette structuration du psychisme permet une prédiction du risque de trouble psychique et de sa forme: elle détermine les modalités de réaction aux évènements et aux situations vitales. Elle détermine donc la nature des mécanismes de défense, qui seront les symptômes de la pathologie mentale.

Lorsqu’un évènement déborde les capacités d’élaboration du sujet, on parle d’un « évènement traumatique ». Le caractère traumatique vient de la nature de cet évènement, combinée à l’organisation de la mémoire subjective et à la structure psychique du sujet. Si la combinaison de cet évènement et de la structure du sujet entraîne un trouble psychique, on parle alors de « décompensation ».

Lire la suite


Pour aller plus loin: La prosopagnosie

Suite à la lecture des Yeux de Slimane-Baptiste Berhoun

Qu’est-ce que c’est?

La prosopagnosie est un trouble de la reconnaissance des visages. C’est une agnosie visuelle spécifique rendant difficile ou impossible l’identification ou la mémorisation des visages. Le prosopagnosique arrive à reconnaître les personnes par d’autres biais: l’allure générale, la taille, la corpulence, une coiffure familière, une barbe, …

Le malade peut même être incapable de reconnaître son propre visage. Son acuité visuelle est normale, il peut décrire en détail un visage familier mais n’y associe pas d’identité de reconnaissance.

Lire la suite


Pour aller plus loin: Les Catacombes de Paris

Suite à la lecture de Victor au cœur des catacombes, de Cédric LEGRAIN

Les Catacombes de Paris sont un lieu de conservation et d’exposition d’un patrimoine géologique, archéologique et historique sans pareil. Géologique car le parcours des anciennes carrières emmène le visiteur 20 mètres sous terre, au niveau des calcaires tertiaires du lutétien, il y a 45 millions d’années. Archéologique et historique, car le travail des carriers laisse des traces dans la roche et, tout comme l’ossuaire, raconte l’histoire de la ville et de ses habitants.

Près de 300 kilomètres de galeries s’étalent sous Paris intra-muros, sur parfois 3 niveaux de carrières. La profondeur est d’environ 20 mètres sous le niveau du sol naturel.

Lire la suite


Pour aller plus loin: La sociophobie

Suite à la lecture de Ashley Loyd , de Matthieu ELHACOUMO

 

La sociophobie, aussi appelée « phobie sociale » ou « anxiété sociale », fait partie des troubles anxieux, comme l’état de stress post-traumatique ou les TOC. C’est une peur massive, excessive et durable du rapport à l’autre.

2 à 4% de la population serait atteinte de phobie sociale. Elle toucherait davantage les femmes que les hommes et débuterait à l’adolescence.

Lire la suite


Pour aller plus loin: le mouvement des sans-terre

Suite à la lecture de De miel et de saké, de Nathalie MARANELLI

sin.png

 

Le Moviento dos trabalhadores rurais sem terra (MST) ou Mouvement des sans-terre est une organisation populaire brésilienne qui milite pour que les paysans brésiliens ne possédant pas de terre, disposent de terrains pour pouvoir cultiver. Depuis la création du mouvement en 1985, 1722 militants ont été assassinés.

Histoire

Quand la couronne portugaise envahit le Brésil, elle divisa la terre en grandes propriétés, appelées les capitaineries héréditaires, qu’elle offrit à des aristocrates portugais, devenant alors seigneurs ou capitans. Ce titre garantissait à ses détenteurs le droit de désigner des autorités administratives, des juges et d’organiser la redistributions des terres. Ce système avait la particularité d’accorder un droit d’utiliser la terre et d’en récolter les profits, de façon héréditaire, mais pas de droit de propriété individuelle sur la terre, qui restait la propriété de la couronne. Le rôle de ces immenses propriétés était la production agricole, l’extraction de l’or et, surtout, l’organisation de la traite des esclaves (africains et indigènes) dans le but de transiter toutes les richesses produites jusqu’au Portugal.  L’agriculture se structura donc autour de grandes cultures de rentes et d’exportation.

Lire la suite