Archives de Catégorie: Polar

2019/41: Les oubliés, Malik AGAGNA

En enquêtant sur la disparition d’un rocker sur le retour, un ancien flic, viré du S R P J de Strasbourg pour une bavure monumentale, découvre que de nombreux marginaux disparaissent sans laisser de traces

Pister l’ancien chanteur va l’amener à croiser une cohorte de personnages pour le moins saisissante  : fonctionnaires véreux, migrants apeurés, adolescents déboussolés, musiciens de seconde zone, criminels en mal de rédemption

Quand il avait 23 ans, Serge Peterson était un flic fougueux. Un peu trop, peut-être… Suite à une énorme bavure, il est viré.

Aujourd’hui, Serge a 49 ans. Il fréquente depuis un certain temps Maryse, maman de Jennifer, 18 ans. Le temps où il se prenait pour un cow-boy est loin. Son quotidien est calme et bien rodé. Il travaille en intérim comme soudeur et, quand il est chez lui, il partage son temps entre son voisin et ami Henri, 70 ans, et Maryse.

Mais voilà que le père du petit copain de Jenny a disparu deux mois plus tôt. Ce qui n’émeut pas grand monde. A qui donc va-t-on demander de l’aide, hein? 

Lire la suite
Publicités

2019/33: Echanges, Danielle THIERY

  • Editions J’ai lu
  • ISBN: 978-2-290-10503-0
  • 381 pages. 8 €
  • Pour le commander: Les libraires, Cultura, chez ton libraire.

412aQ5IymIL__SX210_

La commissaire Edwige Marion est de retour à la Crim, mais une balle dans la tête lui a laissé d’étranges séquelles : hallucinations et pulsions sexuelles inexpliquées. Alors qu’une chasse à l’homme est lancée à travers Paris pour retrouver Gabriel, cinq ans, qui vient d’être enlevé, Marion est écartée des opérations. En attendant qu’elle retrouve ses capacités, on lui confie les affaires non résolues.
En épluchant un dossier, elle fait la connexion entre une terrible enquête qu’elle a menée vingt ans plus tôt, plusieurs disparitions d’enfants… et l’enlèvement de Gabriel. Mais ses collègues ne veulent pas l’entendre. Son cerveau ne lui jouerait-il pas des tours ? Elle part seule sur le terrain, au risque de se jeter dans la gueule du loup. Sera-t-elle capable de faire la différence entre fantasme et réalité ?

La commissaire Marion reprend enfin du service après le terrible accident qui l’a frappée: elle a en effet été atteinte au crâne par une balle qui lui a laissé des séquelles quelques peu encombrantes. Lire la suite


2019/16: Affaire classée, Danielle THIERY

Une paire de souliers taille 26 : des souliers rouges de petite fille… A l’heure où elle veut changer de vie, le commissaire Edwige Marion les trouve posés sur sa boîte aux lettres, comme un vieux souvenir : c’était sa première enquête et, par manque d’indices, elle avait dû conclure à l’accident… Qui lui envoie aujourd’hui ce message et pourquoi ? En attendant de le découvrir, Marion va une nouvelle fois faire l’expérience que l’oubli n’existe pas : les blessures mal refermées du passé viennent hanter les vivants. Avec son courage et ses doutes, elle n’aura d’autre choix que d’aller jusqu’au bout. Au risque de sa vie.

Edwige Marion est chez elle en train de travailler sur un dossier pénible. Du bruit dehors, l’alarme de la voiture; elle sort vérifier mais ne voit rien. C’est en rentrant qu’elle voit, posé sur sa boîte aux lettres, un petit paquet. Quand elle l’ouvre, les petits souliers rouges qu’il contient la replonge dans sa première affaire: Lili-Rose Patrie, une fillette retrouvée morte suite à une chute dans le puits de la maison familiale, cinq ans auparavant. L’enquête a conclu à un accident, peut être un peu trop rapidement… Qui donc a pu lui déposer ces souliers? Surtout, qui a pu y avoir accès, puisqu’ils sont une pièce à conviction? Edwige va alors rouvrir le dossier…

Lire la suite

2019/14: Piège à Bragny, Bénédicte ROUSSET

  • Chum Editions, Collection Nuances de noir
  • 242 pages
  • ISBN: 979-10-92613-52-0
  • Pour commander: Editions Chum ou Amazon ou Fnac

Le jour où Gabriella trouve dans son casier un bocal contenant des « morceaux visqueux et mous », elle se rend chez le commissaire Adrian Berthier. Qui d’autre pourrait l’aider ? Il prend les choses en main et va conduire l’enquête.

Prisonnier infortuné du cercueil dans lequel il était entré, vivant, son destin s’était scellé avec ce barreau. Pris au piège de son propre plan qui avait pourtant déjà fonctionné, il avait tenté de remonter le conduit, à s’en écorcher les doigts, à s’en retourner les ongles. En vain.

Gabriella est professeure dans un collège à Avignon. Elle vit avec Alric, avec qui elle espère parvenir à fonder une famille. En vain jusque là. Voilà que Gabriella fait une découverte glauque dans son casier: un bocal, contenant « des morceaux visqueux et mous ». Effrayée, elle va consulter le commissaire Berthier, son ex. Dans le même temps, Adrian Berthier enquête sur un meurtre abject. Une jeune femme, une mise en scène en relation avec la mythologie grecque.

En parallèle, un jour de décembre 1996, un jeune homme voit son père pour la dernière fois…

Lire la suite

2019/05: Poupées de cire VII, Greg QUESNE

  • Lune Ecarlate Editions (Collection Eclats de lune)
  • Format Kindle ou broché (67 pages)
  • Pour le commander: Amazon

Le soleil avait du mal à percer l’épais manteau nuageux de cette matinée du 28 novembre 1899 mais, qu’importe, pour Jeanne, c’était un grand jour : celui de l’aube de sa nouvelle vie ! Sous la bienveillance de Jacques Andrilleux, son mécène, la couturière pleine de talent part à la rencontre de sa première cliente afin de lui proposer divers modèles qu’elle avait de nombreuses fois replacés sur le métier dans le courant de ces deux derniers jours.

Comme convenu le soir de leur rencontre au Rococo-Rico, ils décident de se retrouver place de l’Hôtel de Ville. C’est avec un peu de retard que Jacques arrive, mais l’incident est vite occulté par Jeanne dès lors qu’elle monte pour la première fois dans une automobile, en compagnie de cet homme, qui, décidément, ne la laisse guère indifférente.

Émilien débarque au bureau en chantonnant, heureux et comblé par ses quelques jours de repos. Intriguée et friande de potins, la brigade le soumet à la question, mais la réalité les rattrapera rapidement dans toute sa cruauté… Retrouvez toute la brigade du 36 quai des Orfèvres sur le pied de guerre pour ouvrir l’avant-dernier acte de l’enquête des « Poupées de cire », un tournant majeur dans lequel Émilien sera confronté au dilemme cornélien de l’éthique face aux sentiments

On approche à grands pas du dénouement!

Jeanne est au cœur de ce nouvel épisode. La jeune femme est sur le point de rencontrer sa toute première cliente. En effet, Jacques Andrilleux, croisé lors de la soirée passée au Rococo-Rico, est venu comme promis la chercher pour lui présenter son amie. Notre Jeanne va se retrouver bien malgré elle au cœur d’un drame.

L’acharnement d’Emilien va être payant. Et il va connaître une très vive émotion. Emilien se retrouve avec ses coéquipiers sur le terrain, il va faire l’expérience d’une action policière. Il va devoir agir et faire un choix entre son sens moral et ses valeurs et ses sentiments profonds. Entre raison et émotion.

Il y a un gros rebondissement dans cet épisode. Il semblerait que nous ayons là enfin des réponses. On en apprend un peu plus sur certains protagonistes. Il y a des détails qui laissent à penser à des surprises dans le huitième et dernier épisode (notamment dans les bureaux du 36 il me semble, ou alors j’ai trop d’imagination). Mais on commence à le connaître notre Greg, je suis certaine qu’il nous réserve une grosse surprise.

Merci aux Editions Lune Ecarlate. J’ai hâte de connaître l’épilogue de ce feuilleton!


2018/74: Rue sombre, Bénédicte ROUSSET

rue_sombre

Dans une rue sombre d’une ville de province, deux adolescents voient passer une voiture dont le coffre laisse dépasser des cheveux. Quelques heures après, une alerte signale la disparition d’Ambre Libois. L’enquête est confiée au commissaire Berthier, un homme prudent et efficace, mais qui piétine […]

À partir d’un fait réel, Bénédicte Rousset a construit plus qu’une histoire policière. C’est la vie d’une ville de province qu’elle nous raconte par le prisme de ses personnages.

Je prends sur moi d’écourter la présentation de l’éditeur qui, à mon avis, en dit un peu trop.

Deux ados, Anna et Manu, s’enlacent dans une ruelle sombre à l’abri des regards. Ils doivent se rendre à un anniversaire, mais Anna a été punie et a fait le mur. Ils font donc tout pour ne pas se faire remarquer. Mais passe une voiture, dont le coffre laisse dépasser des cheveux … Et justement, ils apprennent dans la foulée la disparition d’Ambre Libois …

Un roman court mais efficace. L’auteure nous amène exactement là où elle le souhaite. Il va s’agir tout au long de ce récit de démêler l’écheveau de cette intrigue, d’assembler tant bien que mal les pièces, relier les liens, … Nous avons une disparition et une enquête qui piétine. Un témoin sous l’emprise de l’alcool. Une ado qui n’ose pas parler et en culpabilise beaucoup. Un ado qui refuse toute discussion. Il y a aussi une femme atteinte d’un cancer, en fin de vie. Un homme dont la vie se délite. Quel est donc le lien qui les unit?

Les interactions entre les personnages sont intéressantes et parfaitement amenées. Le récit est maîtrisé et fluide : je l’ai lu le temps d’un après-midi. C’est un récit dense, dans lequel beaucoup de problématiques sont abordées, mais un peu vite, et j’espère que l’auteure en développera au moins une partie dans de futurs romans.

Merci aux Editions Chum!

 

Pour commander: c’est là!

 


2018/52: Poupées de cire, Episode 6, Greg QUESNE

51-vN8W51ML.jpg

Les dernières avancées de l’enquête ont permis de découvrir l’identité de deux victimes : Isabelle Pourvoy et Flora de Brou. L’une vivait à Épernay et l’autre à Chartres. L’inspecteur en chef, Blondel, accompagné d’Émilien prennent la direction du Sud. Quant à Justin et Tommaso, ils filent vers l’Est. D’aventures en mésaventures, de précieuses informations sont collectées. Cependant, la jeune recrue lutte sur plusieurs fronts à la fois, et la victoire contre M. Bergmann, le propriétaire de l’Imprimerie Gomorès, ne semble pas assurée. Mais Émilien est prêt à tout pour remporter la mise… un peu trop peut-être.

Un premier témoin, rapidement devenu suspect, est interrogé… Les premières pistes se dévoilent et toutes les théories d’Émilien volent en éclats. L’apprenti enquêteur remet tout son travail en cause. Une soirée en compagnie de Jeanne lui changera les idées et lui permettra d’aborder l’affaire avec un regard neuf.

Retrouvez toute l’équipe de la brigade judiciaire du quai des Orfèvres en pleine action, dans un nouvel épisode où de nouvelles pistes pourraient faire progresser nos enquêteurs sur le chemin de la vérité…

Ah… La fougue et l’assurance de la jeunesse…

Lire la suite


%d blogueurs aiment cette page :