Archives de Catégorie: Fantasy

2018/80: Anthologie Screampunk, chez Lune Ecarlate Editions

Univers steam – univers scream ? Les amateurs des deux trouveront leur compte dans cette anthologie où les héros tour à tour chtoniens, automates et humains se succèdent dans une heureuse mixité des genres.
Avec : Jason Roy, Soufiane Haddaoui, Éric Vial-Bonacci, Delphine Schmitz, Lizzie Delling, Ghaan Ima, Cédé, Annabelle Blangier

Quand ma copine Anne, qui officie chez Lune Ecarlate Editions, m’a dit qu’elle avait une anthologie Screampunk disponible en SP, j’ai dit ok, sans savoir du tout quoi est-ce donc?

Alors si comme moi, tu n’as jamais entendu parler de ceci, voici de quoi il s’agit: « Et si… »  Un mix aussi entre steam (vapeur) et scream (crier).

Ce recueil contient 8 nouvelles dont l’action se déroule dans un XIXè siècle dominé par la première révolution industrielle du charbon et de la vapeur. Il s’agit d’une uchronie située à l’époque victorienne. « Et si… » L’Histoire est revue à partir d’un évènement du passé qui va être modifié. Le punk est à comprendre ici par sa référence « no future ». L’idée d’un futur plutôt sombre, en somme.

 Bon, dans les grandes lignes, c’est ça… Un genre d’anticipation avec l’idée d’un futur sombre et qui prend racine à la fin du XIXè siècle, mettant en scène la première révolution industrielle et la machine à vapeur. L’unité de temps commune à cet univers est cet âge victorien mais dans une vision futuriste négative.

Tu trouveras donc ici des récits de genre thriller / horreur steampunk. Oui, je sais, ça fait un sacré mélange! Mais c’est dépaysant.

C’est assez éloigné des thrillers ou romans noirs habituels. Mais pour autant, l’état d’esprit est bien là.

Ce sont des nouvelles étonnantes et efficaces. Des nouvelles que finalement j’aimerais bien voir développées dans un format roman. Toutes. Car toutes recèlent les éléments d’un bon roman noir, et j’avoue que je me suis complètement plongée dans cet univers atypique, et j’aurais bien voulu y rester encore un peu.

Je n’en dis pas plus pour ne pas te gâcher la surprise. Pour ma part, j’ai fait une découverte pour le moins intéressante. Ce nouvel univers littéraire est pour moi attrayant et plein de découvertes. C’est étonnant et prenant.

Merci aux Editions Lune Ecarlate. Pour commander, en broché ou en epub, c’est là!

 

Publicités

2017/96: Ganymède, Olivier DECESE

Plein de poésie et de fraîcheur, les voyages de Ganymède en des temps oubliés sont les aventures fantastiques d’un jeune elfe qui traverse un monde merveilleux en compagnie d’amis, un petit singe et un garçon apprenti magicien, qu’il croise sur sa route. Ce sera l’occasion d’un long périple meublé de rencontres enrichissantes et à termes de belles amitiés. Ensemble ils décident de se porter au secours d’une jeune fille prisonnière d’un être redoutable.

Merci à Emma Freya d’avoir permis cette nouvelle découverte grâce à ce SP.

Ganymède est un jeune elfe, un voleur poursuivi par ses victimes. Alors qu’il chute, à quelques secondes d’y rester, Gnôsis-Le-Vieux, disciple du Grand Mage des Bois, lui sauve la vie en le téléportant. En remerciement, il lui demande de se rendre au royaume de Kismar-Derl, sauver sa fille des griffes du terrible Ewerlaeke.. Ganymède se sent obligé envers le vieil homme et accepte donc la mission. Sur sa route se dresseront un certain nombre d’obstacles mais aussi de très belles rencontres.

Il s’agit d’un récit de fantasy, au style très original, de la prose déclamée. Un parcours initiatique riche en découvertes et en apprentissages pour Ganymède. Nous naviguons bien sûr dans un monde fantasmagorique, étonnamment peuplé.

Le récit est plutôt court, mais il s’y passe plein de choses, beaucoup de rebondissements et de problèmes à résoudre. Cela pourrait être un bon roman jeunesse, écrit dans un style plus abordable pour nos enfants. On nage en plein dans ces contes et légendes à tendance mythologique que je lisais parfois quand j’étais ado.

Intéressant, mais j’aurais aimé des scènes d’actions un peu plus développées. Elles sont bien présentes mais un peu rapides (à mon goût).


2017/95: Le piano aphone, Pierre BENAZECH

Si vous n’avez jamais contemplé de coucher de soleil sur Mars ou encore pêché dans un lac en papier. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de discuter musique classique avec un fantôme ou de voler le vaisseau spatial du père Noël. Si vous n’avez pas de machine à écrire les rêves sous votre oreiller ou de séchoir à larmes dans votre salle de bain pour effacer vos chagrins. Si vous n’avez jamais rencontré de cigale violoniste ou de chocolatier itinérant. Si vous vous demandez qui a bien pu grignoter la lune. Si vous ne connaissez personne qui aime assez les bonbons pour avoir des larmes sucrées. Si vous n’êtes pas encore au courant que l’on installe des hôtels dans les anacondas ou encore si vous ne savez pas à quoi peut bien servir un piano aphone. Alors ce livre peut vous aider à rattraper le temps perdu.

Voici un court roman jeunesse fantastique très sympathique, amusant, épique, fantasque, farfelu, loufoque. On s’évade complètement.

Devant se rendre à C., Pierre s’endort dans le train. Il se réveille dans un lieu étrange, la Gare des âmes, où il fait la connaissance d’un singulier fantôme. Ce dernier erre là car il a perdu la mémoire et ne sait pas où il doit aller ou qui il doit attendre. La quête de Pierre pour retrouver le chemin de retour pour C. va être un vrai parcours du combattant, étonnant, presque burlesque. Les surprises et les rencontres vont s’enchainer.

Voici un roman agréable, distrayant et cocasse. C’est bourré d’humour et de poésie. C’est plein de références autant artistiques que littéraires. Les personnages sont attachants. Le Grand Rouge m’a beaucoup amusée. Monsieur Il m’a émue, ce personnage est formidable, empathique, délicat, sensible. L’idée de ce piano aphone, lié à l’âme de son musicien, est très belle et touchante. Il y a là une vibration émotionnelle merveilleuse.

Un bon moment de lecture que la visite de ce monde fantasmagorique, un peu entre Alice au pays des merveilles et les contes redoutables de notre enfance, mais tout en douceur.

Merci aux Editions Lune Ecarlate de cette découverte.