2020/04: Du sang sur la Baltique, Viveca STEN

Un an après l’affaire Krister Berggren, un nouveau crime vient troubler les eaux de l’île de Sandhamn. Cette fois, l’inspecteur Thomas Andreasson et son amie Nora Linde enquêtent sur la mort du vice-président de la Royal Swedish Yachting Society, assassiné au cours d’une régate. Crime passionnel, règlement de comptes ou visée politique? Les pistes sont multiples, et lorsqu’un autre membre de la Yachting Society est retrouvé mort devant sa maison, la liste des suspects se resserre autour de cette élite mondaine, prête à tout pour sauver les apparences. Infidélité, corruption et scandales rythment ce deuxième roman de Viveca Sten qui nous emmène dans une course au pouvoir sans règles ni limites.

L’excitation est à son comble. Les voiliers sont sur la ligne de départ pour cette nouvelle édition du Tour de Gotland. Oscar Juliander est à la barre de son Swan rutilant. Cette année, la victoire est pour lui!

Le coup d’envoi est donné. A la même seconde, Juliander s’écroule, une balle dans la poitrine.

Ce roman est le premier de l’auteure que je lis. Si l’histoire se lit sans problème, il y a quand même la relation entre Thomas Andreasson et Nora Linde en fil rouge. Il y a des allusions à leur précédente aventure. Donc si comme moi tu n’as pas lu La reine de la Baltique, le premier opus, il est difficile de savoir si ces rappels ont une importance ou pas.

L’écriture est fluide et la lecture plaisante. Mais je ne croche pas plus que cela.

J’ai trouvé le déroulement de l’histoire un peu lent. Et les chapitres sur la vie de Nora et sur ses engueulades avec son mari plutôt lourds. Trop nombreux à mon goût, puisqu’ils n’apportent absolument rien à l’histoire.

C’est un peu comme dans les romans de Camilla Lackberg. D’ailleurs il y a un certain nombre de similitudes. Chez Lackberg, Erica aide Patrick dans ses enquêtes, sur l’île de Fjallbacka. Ici, Nora donne un coup de main à Thomas, sur l’île de Sandhamn. Et chez Lackberg aussi, je trouve que la vie privée d’Erica prend beaucoup de place dans les récits.

C’est un roman agréable, mais je l’ai trouvé un peu long.

Editions Le livre de poche. 432 pages. 7,70€. ISBN: 9782253093022.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :