2019/54: Paname underground, ZARKA

Love Hôtel de la rue Saint-Denis, Afghans du square Villemin, Belleville des lascars, la Chapelle des toxicos, backroom sordide de Montparnasse, QG des fachos de la rive gauche, combats clandestins à porte d’Aubervilliers… Où s’arrête le réel, où commence la fiction ? Alors que l’auteur enchaîne les rencontres et les substances pour raconter le off de la capitale, il est victime d’une tentative de meurtre. La virée se transforme en spirale de défonce et de vengeance.

Si tu aimes le roman noir et glauque, tu vas être servi !

Tu connais déjà une facette de Paris : les paillettes, les monuments, les musées et leurs œuvres uniques, … Le Paris touristique, les caractéristiques de chaque quartier, le cachet de la butte Montmartre, la beauté de Notre-Dame (enfin, jusqu’à ce qu’elle brûle), la gouaille de Pigalle, …

Maintenant, voici le Paris de Zarca. Un Paris underground, tu l’auras deviné, n’est-ce pas ? Un tour des bas-fonds et de ses populations. De leurs particularités aussi. Le Paris des truands en tous genres, des toxicos, de la prostitution. Le Paris de la débauche, des miséreux et autres galériens.

Les plans foireux pour gratter un peu de thunes, un rail de coke ou une dose de ce qui se présente. Les passes. Le bouillonnement d’une vie souterraine, avec ses codes, ses meneurs. D’une survie même. Chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il n’a pas…

Voilà le monde de Zarca. Une vie en marge des nôtres. La nuit, le vice, la merde…

Un roman à la va comme j’te cause. Beaucoup d’argo, du verlan, un mélange de dialectes, du manouche, du rebeu, … Le langage de la rue donc. Le langage de Zarca. Mais rassure toi, on n’est pas perdu pour autant.

Si le roman s’ouvre sur un récit réel (le fameux guide a vraiment été envisagé), le basculement dans la fiction est assez subtil. On se demande, dans toute cette débauche, ce qui tient du réel ou de la fiction, tellement les deux sont imbriqués. Certains lieux et situations sont vrais, d’autres sont fantasmés. Mais j’avoue ne pas savoir lesquels.

Une narration très crue, sa vie en direct. La violence quotidienne de cet autre monde. L’envers du décor, une vraie sauvagerie donc, celle du narrateur et de ceux qui l’entourent.

Des anecdotes hardcores. Des guerres intestines. Un narrateur déphasé, déglingué, trash. Un récit d’une acidité rare.

Une plongée réaliste dans l’underground. Un humour noir, grinçant et très piquant.

Bref, l’auteur envoie du lourd !

Editions Le Livre de Poche. 216 pages. 6,90€. ISBN: 978-2-253-23755-6.

Pour le commander: clic!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :