2019/50: Du sang sur le pavé, Sylvain PAVLOWSKI

Paris, mai 1968. La grogne sociale se transforme en véritable affrontement entre étudiants et forces de l’ordre. La grève générale s’installe dans le pays, faisant vaciller le pouvoir en place. Partout, des barricades brûlent, et avec elles, c’est toute la société qui se consume. C’est dans ce climat explosif que Paul et Alice se rencontrent. Deux jeunes étudiants qui vont prendre conscience qu’il est possible de rêver une société nouvelle et découvrir l’amour.

Pour le commissaire Durieux, de la Crim’, le contexte n’est pas simple, alors qu’on lui confie une sordide affaire d’homicide dans un hôtel de luxe. Mais pourquoi irait-on assassiner un metteur en scène dans sa chambre et lui transpercer le cœur après l’avoir égorgé ?

Sur fond de révolution et dans un Paris des années soixante, « Du sang sur le pavé » est une histoire qui sent bon le formica, le petit salé, les 404, le métro et ses poinçonneurs. Un roman qui est tout autant une enquête de police qu’une grille de lecture des évènements de mai 68.

Sortie le 11 novembre 2019

13 mai 1968, au matin. Le commissaire Francis Durieux doit mener l’interrogatoire d’un écrivain lauréat du Goncourt, Romain Delcourt, suspecté du meurtre de deux de ses amis. En effet, il était présent sur les lieux du premier crime et n’a aucun alibi pour le second.

Delcourt crie son innocence et va alors lui raconter une histoire ubuesque.

Tout commence un mois plus tôt. Voilà quatre ans que Delcourt a remporté le Goncourt. Il n’a rien produit d’autre depuis et vit sur ses acquis. Mais son éditrice fait pression pour qu’il lui livre son nouveau manuscrit (qu’il est soit disant en train de terminer), alors qu’il est incapable d’écrire la moindre ligne. A ce rythme-là, il va devoir rembourser l’à-valoir déjà perçu… C’est dans ce contexte qu’il reçoit un mystérieux courrier contenant le début d’un manuscrit. Un très bon manuscrit…

Parallèlement, Paul, étudiant en médecine, va être confronté aux bouleversements de mai 68. Il va devoir choisir sa voie et assumer son engagement…

J’ai eu la chance que Sylvain me demande de faire une bêta lecture de son manuscrit, que j’ai savouré. Sylvain, je suis d’ores et déjà volontaire pour ton prochain roman…

Si on retrouve le personnage de Durieux, l’action se situe bien avant la trilogie de la série Commandant Rougier.

A nouveau, ce roman est très bien mené, dense et efficace. De l’action, du suspens, de l’angoisse… J’aime l’écriture, et j’aime la toile de fond historique. Entre thriller et polar, et aussi roman social.

Une lecture plaisir, un bon moment avec des protagonistes attachants, un style accrocheur. J’aime la façon dont l’auteur malmène ses personnages, confrontés à des perturbations incontrôlables qui viennent les perturber fortement et les sortir de leur zone de confort.

Pour moi, c’est un page turner.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :