2019/40: Chiche!, Lydie LEFEVRE

Romane aurait tout pour être heureuse : des enfants, une belle propriété, un chien, deux chats et un poisson rouge. Malheureusement, elle a aussi une belle-famille envahissante et un mari, aigri par son âge avancé et plus soucieux de ses affaires que de sa femme. Se sentant complètement délaissée, elle va tenter de fuir la routine du quotidien…Mais cette fuite sera-t-elle acceptée par ses proches? Arrivera-t-elle à trouver l’étincelle dans sa vie qui lui permettra d’être enfin heureuse ?Et si un mystérieux coup de fil lui apportait la solution?

Tout d’abord, je remercie Lydie de m’avoir confié son nouveau bébé. Merci pour ta confiance renouvelée. Bisous!

Attaquons le vif du sujet!

Romane a tout pour elle, et tout pour être heureuse. Mais notre Romane est une « desperate housewife »: 3 ados qui ont de moins en moins besoin d’elle, son mari Gary qui passe sa vie à son entreprise et brille donc par son absence. Son quotidien est devenu trop routinier. Elle se désespère dans cette vie ennuyeuse…

Et puis, le traditionnel week-end familial de la Pentecôte approche à grands pas. Sa belle-famille, avec qui elle ne s’entend absolument pas, va débarquer pour trois jours. Giselle, sa belle-mère, est revêche et acide. C’est une Tatie Danielle… Son mari, Papy Charles, est à son image. Et la Tante Huguette vient parfaire le tableau… Ils sont odieux et critiquent chacun de ses faits et gestes. Et bien sûr, Gary va encore être absent…

Alors trop, c’est trop. Cette année, Romane dit stop. Ras le bol! Elle passe son tour! Mais comment se défiler discrètement? En appelant à la rescousse sa sœur jumelle, Rose… Elles vont échanger leur place le temps de ce fichu week-end, permettant ainsi à Romane de s’offrir une escapade au soleil pour décompresser.

Bon, tu t’en doutes bien, tout ne va pas se passer comme prévu…  

Si Romane et Rose sont physiquement de parfaites jumelles, elles ont des caractères et des modes de vie complètement opposés. Si Romane est une bourgeoise distinguée au train de vie aisé, Rose est quant à elle plus simple, spontanée, directe et … gothique. Tu les sens venir, les quiproquos?

 Quant à la belle-famille, je dois avouer qu’ils sont truculents! Si au départ, ils sont effectivement fidèles à leur réputation, des barrières vont tomber au fil des pages et des confidences salvatrices vont être échangées.

La plume est agréable, légère, drôle. Le rythme est régulier et vif, ni trop rapide ni trop lent. Et ça passe tout seul! Le parfait roman de vacances (oui, je sais qu’on est déjà à la rentrée!). Le « hic » pour moi, mais qui n’en est pas vraiment un en fait: c’est un peu trop feel good à mon goût, moi qui me délecte des romans noirs…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :