2019/38: Une cruelle absence, Jenny BLACKHURST

Une enveloppe glissée sous la porte de Susan. A l’intérieur, la photo d’un petit garçon et son nom: Dylan. Pourtant, l’enfant est mort depuis 3 ans. Elle a été accusée d’avoir tué son fils. Susan a purgé une peine de 3 ans de prison pour le meurtre de son bébé. Pourtant, elle n’a aucun souvenir du drame. Et si Dylan était encore en vie? Bientôt d’autres évènements étranges se produisent, puis Susan reçoit des menaces. Vengeance ou manipulation? Qu’est-il vraiment arrivé à Dylan? La jeune femme fera tout pour le découvrir, malgré l’inconnu qui la terrorise et la traque

Susan Webster a payé sa dette: elle a été incarcérée pour le meurtre de son bébé de trois mois. Meurtre dont elle n’a aucun souvenir. Alors qu’elle essaie de se reconstruire dans l’anonymat d’un petit village, elle reçoit un matin à sa porte une enveloppe contenant une photo de son fils. Bien vivant…

Choc… Selon l’enquête, Susan a été retrouvée inconsciente auprès du petit corps. Souffrant d’une dépression post-partum, elle aurait tué son bébé avant de tenter de se suicider. Son mari, Mark, a profité de son internement pour demander le divorce et couper les ponts.

Les incidents s’enchainent. Susan fait ce qu’elle peut pour faire remonter ses souvenirs, en vain. Avec le soutien de son amie Cassie, et l’aide du journaliste Nick Whitely, elle va tout faire pour faire éclater la vérité.

Un bon thriller: suspens, rebondissements, sombres secrets de famille, vengeance, dissimulation, mensonge, …. Tout y est. L’écriture est efficace et prenante. Je me suis laissée mener par le bout du nez et surprendre par l’épilogue.

Une réussite.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :