2018/68: Victor et les âmes de Montmartre

 

victor-et-les-ames-de-montmartre

“ Le vieillard prit une grande inspiration […] – Je ne t’ai pas tout dit Victor au sujet du monde des vivants. – Je ne comprends pas papi. – Ce monde n’est plus le nôtre. Chaque sortie se nourrit d’une contrepartie. Ce qui en fait un deal dangereux. – Quelle contrepartie ? Quel deal ? Et c’est quoi un deal ? demanda l’enfant. – C’est une entente, un accord. – Une entente avec qui et pour quoi faire ? – Quand un vivant meurt par maladie, il intègre le monde des âmes au sein d’un cimetière c’est-à-dire ce que nous sommes […] Des fantômes. Nous nous déplaçons dans l’enceinte de ce lieu et ici une nouvelle vie éternelle commence pour nous. Nous vivons désormais tous ensemble quelle que soit la date de notre arrivée. Entre nous, tout est comme à l’extérieur. Nous pouvons discuter, nous toucher, bouger, courir, rire, pleurer. Nous voyons les vivants qui viennent se recueillir sur nos tombes mais EUX ne nous voient pas. Ils ne nous entendent pas. Ils ne se doutent pas de notre présence. Nous ne pouvons communiquer avec EUX ! Quand nous les côtoyons au sein du cimetière, nous ne pouvons les toucher ou attirer leur attention […] On ne peut sortir qu’après vingt heures. Mais il faut être de retour avant minuit sans quoi il faut lui remettre l’esprit d’un vivant. C’est ça le deal ! ”

Voici le premier tome d’une trilogie surnaturelle, qui selon moi s’adresse aussi bien à toi, lecteur émérite, pour qui cette saga sera un moment de pure détente, qu’aux ados. Moi, je l’ai dévoré. Ca se lit tout seul!

Alors voilà: Victor, 11 ans, est décédé voilà trois ans. Il est inhumé au cimetière de Montmartre, dont le gardien n’est autre que son père. Le jeune Victor fait l’expérience de la vie après la mort. Dans son nouvel environnement, Victor va retrouver son grand-père mais aussi un nombre certain d’illustres personnages, plus ou moins farfelus.

Mais voici que se tient de nouvelles funérailles. La nouvelle arrivante est une toute jeune fille aussi, prénommée Sophie. C’est tout naturellement que les âmes des deux enfants se lient d’amitié, que Sophie va se confier à Victor et que ce dernier va tout faire pour venir en aide à son amie…

J’ai tout de suite été prise par ce récit, que j’ai lu d’une traite! C’est léger, il y a plein de rebondissements, de l’humour, des surprises, … Malgré quelques coquilles, je me suis plongée dans les méandres des préoccupations de ces âmes, j’ai suivi avec intérêt leurs histoires, j’ai pris plaisir à me balader le long des allées.

Le rythme est enlevé, les évènements s’enchaînent facilement, le récit est enjoué. Victor est un personnage auquel on s’attache très vite. Il est badin, railleur, moqueur, goguenard, aventureux, audacieux, et d’une infinie gentillesse… Il se retrouve confronté à des situations parfois cocasses, compromettantes, fâcheuses, délicates, et même funestes.

Voilà, c’est une très plaisante découverte et je remercie vivement Cédric Legrain de m’avoir proposé de découvrir son travail. Je te parle bientôt du deuxième tome…

Disponible ici: clique!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :