2018/30: L’abbaye blanche, Laurent MALOT

1334526-1312595-large

A Nantua, dans le Jura, Mathieu Gange élève seul sa fille de six ans. sa femme a disparu depuis plusieurs mois sans donner d’explication. Flic intègre, il fait ce qu’il peut pour assurer sa mission, quand soudain la violence s’abat sur ce coin du monde où il ne se presque jamais rien. Deux hommes sans lien apparent sont assassinés coup sur coup, puis on retrouve un cadavre mutilé dans la forêt. A mesure qu’il démêle les fils, Gange est entraîné dans une enquête dont les enjeux le dépassent. Notables véreux, secte, affaire d’Etat: le cocktail est explosif. Mais Gange ne peut pas renoncer. La disparition de sa femme n’est peut-être pas innocente…

Je vais commencer sur un bémol: Laurent Malot est scénariste et ça se ressent. Une partie de ce roman est très visuelle. Pour le coup, dans le roman, ces scènes paraissent abracadabrantes.

Cependant, j’ai adoré le personnage de Gange et ses contradictions. Cela dit, on a une bonne idée du pourquoi de la fuite de sa femme… Le personnage d’Etienne apparaît peu, c’est dommage, je pense qu’il y aurait eu quelque chose à en tirer. Là, il apparaît en filigrane et sa psychologie est superficielle, on ne sait pas grand chose de lui. Les personnages féminins en revanche ont une place prépondérante. Il est dommage qu’ils soient un peu caricaturaux.

Ce thriller est plutôt bon, et l’idée de départ m’a plu. L’écriture est fluide et agréable. La construction de ce roman fonctionne, je ne me suis pas ennuyée. Les petits arrangements entre notables et les trafics des gros poissons énervent bien sur. Manipulations sectaires, pressions politiques, justice aveugle, et au milieu de tout ça un flic à la vie personnelle compliquée, une journaliste qui n’a pas froid au yeux et une juge prête à se battre pour ses convictions vont se retrouver écrasés par cette machine infernale contre laquelle ils ne pèsent pas lourd…

Le dénouement est un peu tiré par les cheveux et aurait plutôt sa place dans une série TV ou au cinéma, comme je le disais plus haut. Dans ce petit coin du Jura, ça détonne!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :