2017/95: Le piano aphone, Pierre BENAZECH

Si vous n’avez jamais contemplé de coucher de soleil sur Mars ou encore pêché dans un lac en papier. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de discuter musique classique avec un fantôme ou de voler le vaisseau spatial du père Noël. Si vous n’avez pas de machine à écrire les rêves sous votre oreiller ou de séchoir à larmes dans votre salle de bain pour effacer vos chagrins. Si vous n’avez jamais rencontré de cigale violoniste ou de chocolatier itinérant. Si vous vous demandez qui a bien pu grignoter la lune. Si vous ne connaissez personne qui aime assez les bonbons pour avoir des larmes sucrées. Si vous n’êtes pas encore au courant que l’on installe des hôtels dans les anacondas ou encore si vous ne savez pas à quoi peut bien servir un piano aphone. Alors ce livre peut vous aider à rattraper le temps perdu.

Voici un court roman jeunesse fantastique très sympathique, amusant, épique, fantasque, farfelu, loufoque. On s’évade complètement.

Devant se rendre à C., Pierre s’endort dans le train. Il se réveille dans un lieu étrange, la Gare des âmes, où il fait la connaissance d’un singulier fantôme. Ce dernier erre là car il a perdu la mémoire et ne sait pas où il doit aller ou qui il doit attendre. La quête de Pierre pour retrouver le chemin de retour pour C. va être un vrai parcours du combattant, étonnant, presque burlesque. Les surprises et les rencontres vont s’enchainer.

Voici un roman agréable, distrayant et cocasse. C’est bourré d’humour et de poésie. C’est plein de références autant artistiques que littéraires. Les personnages sont attachants. Le Grand Rouge m’a beaucoup amusée. Monsieur Il m’a émue, ce personnage est formidable, empathique, délicat, sensible. L’idée de ce piano aphone, lié à l’âme de son musicien, est très belle et touchante. Il y a là une vibration émotionnelle merveilleuse.

Un bon moment de lecture que la visite de ce monde fantasmagorique, un peu entre Alice au pays des merveilles et les contes redoutables de notre enfance, mais tout en douceur.

Merci aux Editions Lune Ecarlate de cette découverte.

Publicités

One response to “2017/95: Le piano aphone, Pierre BENAZECH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :