2017/40: La fenêtre de Dieu, Cédric BLONDELOT

De l’autre côté de l’Atlantique, à Chicago, une femme meurt dans l’incendie de son appartement. Deux ans plus tard, le 31 juillet 1979, Rue de Tolbiac, en plein Paris, un nouveau-né est abandonné dans un kiosque à journaux. alors qu’il chiait sur Le Monde et pissait sur L’Humanité, un couple le trouva et l’adopta. Il fut appelé Tolbiac Juillet. Adulte, Tolbiac devient magicien. Ne lui demandez jamais de tour avec des colombes, il les déteste. Quant à son lapin, il n’en a plus. Il l’a bouffé la veille. Mais Tolbiac n’est pas seulement doué pour la prestidigitation, il est aussi un pickpocket de génie. Sa vie bascule tandis qu’il fume une cigarette dans les toilettes d’une piscine. Il n’en sortira jamais. Aspiré par la cuvette. Oui, aspiré! C’est au prix d’un minutieux travail de recoupements, où les évènements entrent en résonance, que Tolbiac comprendra quel brûlant secret entoure son existence.

Tolbiac Juillet se pose quelques questions tout de même. Sur les circonstances de son abandon. Il va découvrir son histoire familiale bien malgré lui et de bien étrange façon. Attention au choc!

Une histoire cocasse et rocambolesque, insolite. On commence par faire la connaissance d’une ribambelle de personnages (qui trouvera son explication à la fin de l’histoire) et par suivre un mystérieux perfecto. Qui nous amène à Tolbiac. Un personnage farfelu et plutôt drôle. Un peu barré, toujours de mauvaise foi.

Bref, la rencontre de Tolbiac a été un plaisir. Merci Cédric!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :