2017/38: Les visages écrasés (Carole Matthieu), Marin LEDUN

Objectifs inatteignables, management à la menace, restructurations et mises au placard… Personne ne connaît ça mieux que moi. Vincent Fournier, salarié d’un centre d’appels au bout du rouleau, m’a tout raconté avant que je mette fin à ses souffrances. Définitivement. C’est mon boulot, je suis médecin du travail. Ecouter, soigner. Avec le traitement approprié, quel qu’il soit.

Un roman fort, totalement dans l’air du temps.

Carole Matthieu va « aider » Vincent Fournier. Elle travaille dans la même structure que lui, côtoie les mêmes personnes, est confrontée aux mêmes problématiques et subit aussi des pressions similaires de la part de la hiérarchie. Seulement Carole, elle, en tant que médecin du travail, doit avoir un certain recul face aux salariés de cette entreprise, qu’elle aide comme elle le peut, qu’elle soutient. Mais voilà, peu à peu, soumise aussi au stress et à la tension, constants, elle perd cette distance qu’elle se devrait de conserver vis à vis de ses patients.

Et elle craque.

Un sujet très délicat, parfaitement mené et maîtrisé. Un parfait écho à notre société, où la rentabilité est devenue essentielle. Quitte à écraser le salarié. Beaucoup de détresse dans ce roman, donc. Beaucoup de désespoir, d’angoisse. Souffrance physique et psychologique, anxiété, dépression, impuissance… On suffoque, et on suit Carole dans ce gouffre qui s’ouvre devant elle. Et on coule à pic avec elle.

Une écriture forte, on y est, vraiment. Une découverte, il est évident que cet auteur apparaitra à nouveau dans mes prochaines lectures.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :