2017/36: Mr Mercedes, Stephen KING

Foncer sur une foule dans sa SL500 12 cylindres: le moment le plus grisant de la vie de Mr Mercedes. Et le carnage lui a tellement plu qu’il n’a qu’une envie: recommencer. Au plus vite…

C’est avec plaisir que je retrouve l’auteur fétiche de mon adolescence.

Mais je reste un peu sur ma faim cette fois-ci. Point de fantastique ici, mais une enquête qui, si elle n’est pas désagréable à lire, ne sort pas non plus vraiment du lot. Il n’y a pas ici ce suspens et cette angoisse latents qu’il a si bien su distiller dans ses précédents romans.

Cependant, cela reste un bon moment de lecture. Ses personnages sont plutôt sympathiques et bien brossés. Ca, Stephen King sait très bien le faire. Les références à ses propres romans m’ont amusée. Par contre, la résonnance du thème développé avec les évènements tragiques qui émaillent l’actualité ces deux dernières années m’a un peu refroidie, je dois l’avouer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :