2016/72: Six fourmis blanches, Sandrine COLLETTE

9782253092872-001-t

Le mal rôde depuis toujours dans ces montagnes maudites. Matthias le sait, lui « le sacrificateur » chargé d’éloigner les mauvais esprits des villages. Bien sûr, ces superstitions font sourire Lou et ses compagnons, randonneurs impatients d’arpenter les crêtes enneigées. Et pourtant… Egarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de l’un d’entre eux, ils vont voir leurs certitudes se dissoudre, une à une, dans la peur.

Voilà voilà…

Voici un récit qui se construit doucement. Bienvenue en Albanie! Vous ferez la connaissance d’un côté de Matthias, le sacrificateur, qui officie afin qu’hommes et esprits se côtoient en un bon équilibre. Et de l’autre, Lou et ses cinq acolytes, randonneurs amateurs, qui viennent là tester avec un guide local un nouveau parcours dans ces montagnes pour un tour opérateur qui souhaite proposer ce nouveau produit dans son catalogue. Pour citadins en mal de grand air. Pas de chance, la tempête se lève et la montagne se rebelle. Car oui, la montagne et la tempête sont ici des personnages à part entière.

L’action se met en place doucement mais devient pourtant assez vite addictive. J’ai eu du mal à lâcher ce livre avant d’en connaître les derniers rebondissements. Parce qu’il y en a, des rebondissements… Tension et stress montant crescendo, oppression constante due en partie à la rigueur climatique et aux nuages bas, la tempête, tout ça… (mais pas que…). Aussi la peur qui s’installe insidieusement.

J’étais quelque peu déçue en finissant « Un vent de cendres », restant sur ma faim après avoir beaucoup aimé « Des nœuds d’acier ». Je renoue avec l’auteure grâce à celui-ci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :