2016/56: Le renversement des pôles, Nathalie CÔTE

le-renversement-des-poles

Les bourdon et les Laforêt ont loué deux appartements voisins dans une résidence avec piscine en bord de mer. Chacun est arrivé avec la même envie: consacrer ce temps béni aux enfants, au repos, aux projets. Et tous sont rattrapés par leurs obsessions propres: fuir un mari ennuyeux, faire oublier qu’on a pris dix kilos, faire semblant que tout va bien. Ils attendaient l’été avec impatience mais risquent fort de finir la tête dans le sable…

C’est ce que j’appelle personnellement un roman de plage. Un roman sans prétention, léger, facile à lire.

Voici deux couples en vacances. Des voisins de passage qui font faire superficiellement connaissance. Et derrière le vernis bien lisse, derrière l’apparence, la belle image familiale qu’ils souhaitent montrer, les failles plus ou moins profondes de chacun, les frustrations accumulées, les complexes que l’on n’assume pas. Les vacances auront tendance à exacerber chaque situation, à rendre acerbe une remarque anodine, une petite phrase mille fois entendue et supportée,  un geste ou une réaction malvenue.

Un roman assez superficiel en somme, sarcastique mais qui ne s’attache pas plus que ça à ses personnages. Une lecture pas désagréable mais qui ne restera pas dans les annales.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :