2016/42: Un pays pour mourir, Abdellah TAIA

9782757856949

Paris, été 2010. Zahira, une prostituée marocaine en fin de carrière, est une femme généreuse malgré les humiliations et la misère. Son ami Aziz, sur le point de changer de sexe, est dans le doute. Motjaba, un révolutionnaire iranien homosexuel qui a fui son pays, loge chez elle durant le mois du ramadan. Jusqu’au jour où Allal, son premier amour venu à Paris pour la retrouver, frappe à sa porte.

Roman ramené du Salon Epoque de Caen

Mai 2016

IMG_0238

Voici un roman bien différent de ce que j’ai pu lire jusqu’ici.

Zahira est marocaine. Elle a fuit l’Atlas et les siens. C’est une prostituée au grand cœur. Elle se vend aux démunis, les réconforte; personne ne sait mieux qu’elle les écouter et les soulager un peu, même si pour elle, les fins de mois sont dures. Ce n’est pas une pute. C’est une mère, une accompagnatrice. Elle fait dans le social, mais jamais dans le pathos.

Zahira arrive en fin de carrière. Elle se souvient. Elle évoque l’exil, la disparition de sa tante Zineb, le déracinement tant géographique que familial, la misère. A travers elle, l’auteur va dresser le portrait de personnages improbables, perdus, rejetés aussi; une sexualité ou une personnalité troubles, des prises de positions taboues ou défendues. Des personnages hantés par leur passé, qui subissent d’une certaine manière leur présent.

Des monologues, des phrases courtes, un rythme rapide et haché, spasmodique. Aucun des récits n’est vulgaire, mais très direct, cru. Chacun évoque à sa façon la violence quotidienne, l’abandon, la précarité mais aussi l’amour, l’espoir, les mains tendues. L’ensemble ne donne pas un récit complètement homogène, mais, à l’image de ses protagonistes, ressort une cohérence, une harmonie. C’est un récit coloré, bigarré, fortement emprunt d’humanité.

Une fort jolie et surprenante découverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :