2016/17: Les enfants de Gédéon, Geneviève BUONO

image

Qu’ils soient médecin, journaliste, cuisinier, les personnages de ce recueil sont liés. Instituteur en Kabylie pendant la guerre d’Algérie, Monsieur Gédéon est de ces maîtres que l’on n’oublie pas. Ainsi, de Djemila à Argenteuil, de l’Algérie des années noires à la banlieue d’aujourd’hui, Mélissa, Zara et Farid partagent les valeurs qu’il leur a transmises.

Je ne sais trop qu’en penser. Ce livre est présenté comme un recueil de nouvelles. Ce qui, pour moi,  n’est pas le cas. Il y a une douzaine de textes, entrecoupés de poèmes. Mais tous ces textes sont liés les uns aux autres, comme un roman court dont les chapitres s’articuleraient un peu bizarrement. L’histoire commence en Algérie, dans une Algérie occupée, pour finir en France, puisqu’il aura fallu fuir. Il me semble, si j’ai bien compris, que ce livre s’inspire largement de la vie du père de Geneviève Buono, instituteur en Algérie dans les années 50.

Je n’ai pas croché plus que ça, mais c’est un peu juste pour se faire une idée de l’auteure. Un autre des ses romans dort dans ma PAL, La nuit des mandarines, qui parle de son expérience de prof de maths dans un établissement de banlieue difficile. Il faut que je pense à l’en sortir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :