2016/15: Ca t’apprendra à vivre, Jeanne BENAMEUR

cvt_a-tapprendra-a-vivre_663

1958, en Algérie. Une petite fille raconte. Avec une mère blonde et un père arabe, elle n’est pas comme tout le monde, elle le sent, et tout, à l’extérieur de la maison, est là pour le lui rappeler. Elle est bientôt arrachée au pays où elle est née, exilée en métropole avec ses parents, son frère et ses deux sœurs, dans une ville de la façade atlantique qu’il lui faudra lentement apprivoiser. Son père continue d’y exercer son étrange métier de gardien de prison, les condamnant à vivre à l’intérieur de l’enceinte. Là, elle voit bien qu’elle est, malgré ses efforts, encore et toujours « à moitié ». Quand pourra-t-elle être entière? Ce livre de l’exil, géographique autant qu’intérieur, est porté par l’amour inquiet d’une fille pour son père. La personnalité ombrageuse et puissante de cet homme secret compose le parfait contrepoint à l’écriture lumineuse et vibrante de Jeanne Benameur.

Je ne serai pas aussi dithyrambique que le quatrième de couv.

Je n’ai pas trouvé d’intérêt à ce petit livre. L’auteure nous raconte son histoire, son exil. Par contre, il n’y a rien sur les évènements historiques qui ont provoqué cet exil contraint. Pas un mot du contexte social et politique, pourtant tellement lourd. D’accord, à l’époque des faits, elle avait 5 ans et n’était très certainement pas au fait des évènements. Pourtant, même à 5 ans, il est impossible qu’elle n’ait pas quand même un minimum ressenti ce qui se passait autour d’elle. Et là, cela transparaît tellement peu… Elle retranscrit des tranches de vie, des sensations, des impressions.

Je reste sur ma faim. Et je suis loin d’être rassasiée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :