2016/05: L’enfant allemand, Camilla LACKBERG

9782330037383

Tandis qu’elle entreprend des recherches sur cette mère qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n’a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d’un journal intime et, enveloppé dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet? Voulant en savoir plus, Erica entre en contact avec un vieux professeur d’histoire à la retraite particulièrement élusif et étrange. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné… Dans ce cinquième volet des aventures d’Erica Falck, Camilla Lackberg mêle avec virtuosité l’histoire de son héroïne et celle d’une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre Mondiale. Tandis qu’Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.

Voici donc la cinquième enquête d’Erica et Patrick.

Erica se met à ranger le grenier de la maison familiale et fait une surprenante et singulière  découverte dans un coffre. Elle y découvre quelques objets laissés par sa mère. Un journal intime, une brassière de nourrisson ensanglantée, et dans celle-ci, une médaille nazie.

Cette fois-ci, Erica est touchée très directement par cette nouvelle enquête, puisqu’elle avait contacté et rencontré la victime pour l’aider à découvrir qui était sa mère et pourquoi elle était si froide et si distante avec elle et sa sœur, alors que le journal intime découvert dans le grenier laisse supposer une adolescente comme toute les autres. Par le biais de cet homme, elle va remonter la piste, rencontrer les anciens amis de sa mère. Elle va enfin trouver quelques réponses à son comportement et mettre à jour un secret bien enfoui.

J’aime beaucoup. C’est toujours un plaisir de retrouver ces deux enquêteurs. Entre une Erica que met son nez partout, un Patrick désoeuvré et un bout de chou très en forme. On en apprend plus sur la famille d’Erica (dont la situation de la sœur évolue un peu aussi) et en même temps sur l’histoire de la Suède.

Le style est toujours fluide et agréable à lire. Moi, je l’ai dévoré, comme les autres. Je regrette simplement que parfois le récit de la vie de famille d’Erica et Patrick prennent un peu trop le pas sur l’enquête. Mais ça n’en reste pas moins un régal.

 

 

 

 

thrillerpolar-pativore2

Dans le cadre du challenge Thrillers et Polars chez Sharon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :