Le mardi sur son 31 #31

9782258106581

 

«C’est elle souvent qui proposait une flânerie en barque sur l’étang, une cueillette de champignons, de pommes, de fleurs, de châtaignes ou de glands, une randonnée à cheval jusqu’à la mer voisine. Là, en toute innocence, ils se glissaient nus dans l’eau jusqu’à la taille, car ils ne savaient pas nager. »»

Les anges maudits de Tourlaville, Yves JACOB, Presses de la Cité

Collection Trésors de France, p.31

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :