Le mardi sur son 31 #30

product_9782070443338_195x320

 

«Elle le regarde d’une drôle de façon quand elle part dans ses discours. Ses yeux bleus s’emplissent de brume. Il sait qu’elle est triste, Mme rousse. Qu’elle ne se fait plus d’illusions sur rien. Elle le lui dit souvent quand elle a bu quatre verres de porto.»

Les vieilles, Pascale GAUTIER, Folio, p.31

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :