1275 âmes, Jim THOMPSON

1275-ames

Shérif de Pottsville, village de 1275 âmes, Nick Corey a tout pour être heureux: un logement de fonction, une maîtresse et surtout un travail qui ne l’accable pas trop car il évite de se mêler des affaires des autres. Bien sûr, cette routine ne va pas sans quelques ennuis: son mandat arrive à terme et son concurrent a de fortes chances d’emporter les prochaines élections. Et puis, même les voyous du coin en viennent à lui manquer de respect. Aussi Corey trouve-t-il qu’il est grand temps de faire le ménage, à commencer par tous ceux-là.

J’hésite entre dépit et sourire.

Le personnage principal, Nick Corey, le shérif, est grossier, stupide, fainéant. Tu vois le grand Dalton? Averell. Voilà: le même avec la malhonnêteté et le gras en plus. Un gros con, quoi. Qui cumule les macchabées. Et les approximations linguistiques. De quoi sérieusement m’agacer.

Bon, il s’avère qu’il n’est pas si abruti qu’il en a l’air au premier abord. Et il est aussi menteur, hypocrite, fourbe, perfide, manipulateur, salaud et queutard. Oui, ça fait beaucoup. En même temps, aucun des personnages de ce livre ne suscite de sympathie. C’est dire. A part peut être Oncle John. Tout va de mal en pire tout au long de ce livre.

Je dois avouer que certains passages m’ont amusée quand même.

Bref, je reste sur une impression très mitigée. Ca ne restera pas dans les annales. Enfin, pas dans les miennes.

88164116_o

Dans le cadre du Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 de Canel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :