La conjuration primitive, Maxime CHATTAM

9782266207065

Et si seul le mal pouvait combattre le mal? Les enquêteurs les surnomment la Bête et le Fantôme… Si les meurtres qu’ils commettent ne se ressemblent pas, leur sauvagerie est comparable. Et que penser de cette mystérieuse signature commune – *e – qui écarte la piste de serial killers isolés? Les tueurs se connaissent-ils?

Mais bientôt, La Bête et Le Fantôme ne sont plus seuls. Les crimes atroces se multiplient, d’abord en France, puis à travers l’Europe toute entière. La prédation à l’état brut. Une compétition dans l’horreur… Pour tenter d’enrayer cette épidémie, et essayer de comprendre: une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler.

Encore un bon Chattam. Décidemment, je ne suis jamais déçue par ses romans.

C’est glauque à souhait. On entre en plein cœur de la folie. Les serial killers sont vicieux et sadiques plus qu’on ne pourrait l’imaginer. C’est très noir et sanglant, beaucoup de rebondissements, jusqu’à la fin du récit. Plusieurs tueurs en série, donc, qui officient en même temps, et rivalisent de cruauté. Liés par un symbole. Qui semblent se répondre et se coordonner. Une brigade va leur courir après, qui va salement morfler, je ne t’en dis pas plus.

Et même si le scénario de base est un peu tiré par les cheveux, il n’en reste pas moins que j’ai dévoré ce roman.

88164116_o

Dans le cadre du Challenge Thrillers et Polars 2014-2015 de Canel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :