Le mardi sur son 31 #16

81fndy8pNFL

 

« J’étais protégé de la nécessité de participer à ce choix par la génération qui me séparait de ma grand-mère. Ce n’était pas à moi de décider, mais bien à ses fils, et j’en ressentais comme un soulagement. Disons que le soulagement est la version douce de la lâcheté. »

Les souvenirs, David FOENKINOS, Folio, p.31

 

Publicités

2 responses to “Le mardi sur son 31 #16

  • Philippe D

    Je n’aime pas Foenkinos. Enfin, je l’ai jugé sur un seul livre : « La délicatesse » que je n’ai pas du tout aimé. Je n’ai donc pas lu « Les souvenirs » mais je suis allé voir le film qui m’a plu mais sans plus. J’ai retrouvé un peu le style lent de Foenkinos qui m’avait dérangé.

  • Lysée

    Je n’ai pas lu La délicatesse. J’ai commencé par La tête de l’emploi. Et effectivement le suspens est inexistant, on n’est pas mené par l’action, c’est le moins que l’on puisse dire. Je trouve ses récits reposants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :