Un héros, Félicité HERZOG

ht-N8aPQ6zAgOKkPDWA5hF4O2sg

 

Jusqu’où faut-il remonter pour trouver la source d’une tragédie personnelle? Aux mensonges de la guerre à la génération des grands-parents? A ceux de mon « héros » de père, parti à la conquête du sommet mythique de l’Annapurna en 1950 et laissant dans les cîmes de cette ascension glorieuse une part de lui-même qui le rendra perpétuellement metteur en scène de sa légende? A la liberté d’une mère séductrice et moderne, trop intelligente pour son temps, trop rebelle pour son milieu? A la fraternité fusionnelle et rivale de deux « enfants terribles » élevés dans une solitude commune et dans le culte de l’exploit? Toujours est-il que mon grand frère Laurent, promis à un destin magnifique, finira en vagabond des étoiles hirsute et fou, retrouvé par la police après des mois de fuite… jusqu’à sa chute prévisible. C’était lui ou moi: ce fut lui… Ce roman de notre fraternité blessée, je le lui dois.

En mémoire de son frère schizophrène, Félicité Herzog retrace un portrait acide de sa famille. «Les grandes mythologies familiales mêlées à des mythologies nationales finissent par détruire les êtres les plus vulnérables»,

Le père, Maurice Herzog, vainqueur de l’Annapurna en 1950, ministre de De Gaulle, grand séducteur, collectionneur de femmes.

La mère, Marie-Pierre, intellectuelle, s’enfuit avec (et épousera) Simon Nora, juif, énarque et résistant avant de retrouver son « rang » et d’épouser Herzog. Dont elle finira aussi par divorcer.

Les grands-parents maternels, May et Pierre, emprisonnés à la Libération pour avoir pactisé avec l’Occupant, dignes représentants de leur lignée. « Nous sommes une des seules familles de la noblesse française à n’être pas enjuivée ».

Enfin, Félicité et son frère Laurent, leur rivalité, la maladie du frère, sa violence, sa déchéance.

Ce n’est pas franchement un livre que je recommanderais. Entre la biographie et le règlement de comptes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :