Meurtres pour rédemption, Karine GIEBEL

56UBFvYoWWQiljV6bEqfsmmmCyc

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes. Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emportent l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et à la passion qui portent la lumière au coeur des ténèbres. Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté. Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’à la rédemption.

 Comment dire….

C’est très inattendu et surprenant.  Stupéfiant, même, plus que surprenant.

Sur le coup, quand j’ai vu le volume du livre (environ 900 pages dans la version poche, si ma mémoire est bonne), je me suis demandé combien de temps il me faudrait pour en venir à bout. Eh bien quelques jours seulement. Je l’ai dévoré! Cette lecture est addictive. Une fois lancée, j’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter. 

Encore une fois, c’est très noir et glauque. Mais c’est saisissant. Surtout toute la première partie, concernant la vie carcérale de Marianne. On espère avec elle, on a mal pour elle. On subit avec elle les tourments causés par l’enfermement et la cruauté des autres. Aussi bien de ses co-détenues que des matons. C’est très violent, très dur, mais en même temps tellement humain. Un suspens qui tient jusqu’à la dernière page.

Karine Giebel a fait fort. Très fort. Je ne peux qu’en conseiller la lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :