Adieu, Jacques EXPERT

l-I-WTHTVqe9dT4eZ_EGgCk1ycQ

 

2001, Châtenay-Malabry. Une mère, son fils et sa fille sont retrouvés assassinés à leur domicile. Le père est porté disparu. Est-il lui aussi victime ou bien coupable? Les recherches s’organisent, sous la direction du commissaire Langelier. Un mois plus tard, jour pour jour, c’est au tour d’une seconde famille, tout aussi ordinaire, d’être abattue dans des circonstances identiques. Là aussi le père est introuvable. Presse, politiques, police sont unanimes: un tueur en série est à l’œuvre. Seul Langelier s’entête à concentrer tous ses efforts sur la piste des pères, qu’il soupçonne d’être à l’origine des massacres. Devant son obstination et son manque de résultats, son supérieur, le commissaire Ferracci, est obligé de lui retirer l’affaire. Commence alors entre les deux hommes une guerre froide qui ne prendra fin que dix ans plus tard avec la révélation d’une incroyable réalité.

 

Voilà: deux familles ont été assassinées. Le commissaire Langelier a une théorie, mais il n’est pas suivi par sa hiérarchie. Il n’aura de cesse de prouver la véracité de son hypothèse. Il mettra tout en œuvre pour ça, il y laissera tout aussi. Il va livrer à tous, au bout de 10 ans, le soir de son départ en retraite, sa version de l’enquête.

 

C’est le premier livre que je lis de l’auteur et j’ai adoré. C’est très bon, un régal. Je l’ai dévoré. C’est bien écrit, c’est efficace et prenant. La fin réserve une surprise. Mais bien que la première partie du dénouement se laisse vite deviner, cela n’a rien enlevé au plaisir de cette lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :