Le livre des morts, Glenn COOPER

71jUN+CKSBL__SL1500_

 

New York, mai 2009. Une série de morts inexplicables fait les gros titres. Rien ne semble relier les victimes, ni leurs vies ni les circonstances de leur décès. Rien, sinon une carte postale de Las Vegas, qu’ils ont tous reçue. Une carte postale avec une simple date. Celle de leur mort… Will Piper, profiler au FBI, n’a jamais rien connu de tel. Commence alors pour lui un véritable casse-tête pour mettre le doigt sur la plus invraisemblable des vérités: tout serait-il écrit à l’avance?

 

Une histoire qui commence fort, comme un bon thriller, avec une série de morts annoncées par carte postale (le seul élément d’ailleurs qui relie ces morts les unes aux autres) avant de tourner en enquête ésotérique. En effet, l’histoire se construit autour de trois périodes distinctes: les moines de l’abbaye de Wight en 777, la découverte des vestiges de l’abbaye et ses conséquences directes en 1947 et enfin aujourd’hui, avec des morts new-yorkais qui reçoivent ces cartes de Las Vegas, envoyées par un employé de la Zone 51… Qui cache ce que l’on ne pourrait jamais deviner.

L’idée est excellente, l’histoire bien construite et prenante. J’ai bien aimé l’histoire des moines.

Un bon moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :