La vie sexuelle des super-héros, Marco MANCASSOLA

9782070447916_1_75A

 

A New-York, au début du 21ème siècle, les super-héros sont fatigués: Superman, Batman et les autres ont raccroché les gants. Ils sont devenus des hommes et des femmes d’affaires à succès, des vedettes des médias et du spectacle. Dès lors, qui peut bien vouloir les éliminer? Car après Robin, l’ancien amant de Batman, Mister Fantastic et Mystique reçoivent des lettres de menace et semblent visés dans leur vie sexuelle. Le détective Dennis de Villa mène l’enquête, tandis que son frère Bruce, journaliste, couvre les évènements…

 

Aïe aïe aïe …. Long. Très long. J’ai eu beaucoup de mal à m’y accrocher et à aller jusque la dernière page. Je crois que j’ai commencé à trouver un semblant d’intérêt vers la page 195, qui est vite retombé. Très vite. Beaucoup de longeurs, de répétitions. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, en fait, peut être à un peu d’humour, mais là… Ce n’est pas du tout l’idée que je m’en étais fait à la vue des quelques critiques que j’en avais lu.

Les super-héros ont cessé toute activité « héroïque ». Ils ont la cinquantaine, ils mènent une vie plus ou moins rangée. Ils suivent la même vie que chacun de nous, à ceci près qu’ils sont conférencier, jet-setter, présentateurs TV à succès). Ils travaillent, donc, prennent du bon temps, se sont mariés, ont divorcé, sont parents, tombent amoureux, ont des aventures. Et au milieu de tout ça, ils reçoivent chacun leur tour des mots d’adieu avant de passer l’arme à gauche. On suit ainsi Mister Fantastic, Batman, sans Robin, Mystique et Superman, avec quelques nouvelles de Namor ou de l’Homme de Pierre.

Je n’apprécie pas vraiment ce mélange entre vie amoureuse et sexuelle et l’enquête pour meurtre d’anciennes icônes (enfin, si on peut appeler ça une enquête, quasi inexistante, juste une excuse à un pitoyable déballage). Il y a un côté exhib voyeuriste très désagréable. J’étais impatiente d’arriver enfin à la fin et de fermer définitivement ce livre. Mais même la fin est décevante, la conclusion de ce fastidieux récit ne donne même pas les réponses aux quelques questions concernant l’enquête. Je suis habituellement plutôt bon public, mais là, vraiment, je n’arrive pas à lui trouver de point positif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :