Chronique d’une mort annoncée, Gabriel GARCIA MARQUEZ

garcia-marquez-mort

 

Les frères Vicario ont annoncé leur intention meurtrière à tous ceux qu’ils ont rencontré, la rumeur alertant finalement le village entier, à l’exception de Santiago Nasar. Et pourtant, à l’aube, ce matin-là, Santiago Nasar sera poignardé devant sa porte. Pourquoi le crime n`a-t-il pu être évité ? Les uns n’ont rien fait, croyant à une simple fanfaronnade d’ivrognes ; d’autres ont tenté d’agir, mais un enchevêtrement complexe de contretemps et d’imprévus – souvent joyeusement burlesques -, et aussi l’ingénuité ou la rancœur et les sentiments contradictoires d’une population vivant en vase clos dans son isolement tropical, ont permis et même facilité la volonté aveugle du destin. Chronique d’une mort annoncée est un roman hallucinant où l’humour et l’imagination du grand écrivain colombien, prix Nobel de littérature, se débrident plus que jamais pour créer une nouvelle et géniale fiction sur les thèmes éternels de l’honneur et de la fatalité.

 

Roman court à l’humour particulier. Ca se lit bien et vite, mais personnellement j’ai du mal avec le style de Marquez. J’ai déjà à plusieurs reprises essayé de lire « Cent ans de solitude », mais je n’ai jamais réussi à dépasser la vingtaine de pages; après je m’embrouille entre les personnages. Ce roman-ci est nettement plus abordable mais je reste sur ma faim. Je trouve le ton monocorde et on ne ressent pas la tension qui devrait être présente tout au long du récit et qui se dégage de l’exposé du narrateur. Là on dirait un article d’un mauvais journaliste relatant un fait divers pour un journal tapageur (un truc du genre de Détective, quoique je n’ai jamais lu ce genre de presse) C’est peut être voulu ou alors c’est inhérent au style de Marquez (j’avais eu le même ressenti pour les premières pages de Cent ans de solitude). Voilà, ça pourrait être enlevé et plein de suspens, mais c’est plat. Je n’adhère pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :