Arrêtez-moi là!, Iain LEVISON

arretez-moi-la-de-iain-levison-918998540_ML

 

Quand un concours de circonstances transforme une banale journée de travail en un piège redoutable… Parce qu’il a laissé ses empreintes là où elles n’auraient jamais du être, un chauffeur de taxi désabusé se retrouve accusé d’enlèvement. Et sa voiture tout juste nettoyée (souvenir d’une étudiante ivre) ne le rend que plus coupable aux yeux de la police. Il n’a d’autre choix que de trouver lui-même les preuves de son innocence.

Résumé d’Amazon: Charger un passager à l’aéroport, quoi de plus juteux pour un chauffeur de taxi? Une bonne course vous assure une soirée tranquille. Ce soir-là, pourtant, c’est le début des emmerdes… La cliente n’a pas assez d’argent sur elle et il vous faut attendre dans sa maison pourvue d’amples fenêtres (ne touchez jamais aux fenêtres des gens!). Puis, deux jeunes femmes éméchées font du stop. Mais une fois dépannées, l’une d’elles déverse sur la banquette arrière son trop-plein d’alcool et la corvée de nettoyage s’avère nécessaire (ne nettoyez jamais votre taxi à la vapeur après avoir touché les fenêtres d’une inconnue!). Après tous ces faux pas, comment s’étonner que deux policiers se pointent et vous demandent des comptes? Un dernier conseil: ne sous-estimez jamais la capacité de la police à se fourvoyer!

 

Le personnage, et narrateur, de ce roman devient très vite attachant. On éprouve beaucoup de compassion pour lui: un geste des plus banals (ouvrir une fenêtre) et un terrible concours de circonstances (nettoyer son véhicule après une course non déclarée) vont avoir des conséquences insoupçonnées. Le héros est pris dans un système impitoyable qui ne lui laisse aucune chance, et surtout pas celle de prouver son innocence. Ce qui lui vaut de se retrouver une petite année dans le couloir de la mort. Jusqu’à ce que…

L’auteur dénonce ici la perversion du système judiciaire américain, dont les protagonistes n’hésitent pas à créer les preuves qui leur font défaut pour imposer leur théorie et le coupable déjà tout désigné. La victoire du pouvoir et de l’argent. C’est un roman très efficace et terriblement d’actualité. Et si facilement transposable. Moi, cette histoire m’a rappelé celle de Patrick Dils, qui, à 16 ans, n’a pas été capable de se défendre et de faire reconnaître son innocence. Défaillance qui aura détruit sa vie et lui aura coûté 15 ans de réclusion.

En conclusion, c’est très bien écrit, j’avais du mal à poser mon livre. Je n’ai juste pas réussi à décider si je devais prendre la fin de ce récit au premier ou au deuxième degré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :