La passion

Sous l’effet de la passion, on cesse de se nourrir, de dormir, de travailler, d’être en paix. Beaucoup de gens sont effrayés parce qu’elle anéantit sur son passage tout ce qui relève du passé.

 

Personne n’aime à voir son univers désorganisé. C’est pourquoi beaucoup parviennent à contrôler cette menace et peuvent maintenir debout une structure qui est déjà poussière. Ce sont les ingénieurs des choses dépassées.

 

D’autres pensent exactement le contraire: ils s’abandonnent sans réfléchir, espérant trouver dans la passion la solution à tous leurs problèmes. Ils placent dans l’autre toute la responsabilité de leur bonheur et le rendent coupable de leur éventuel malheur. Ils sont en permanence euphoriques parce que quelque chose de merveilleux leur est arrivé, ou déprimés parce qu’un évènement auquel ils ne s’attendaient pas a fini par tout détruire.

 

Se préserver de la passion ou s’y abandonner aveuglément, laquelle de ces deux attitudes est la moins destructrice?

Je ne sais pas.

 

L’amour le plus fort est celui qui peut démontrer ma fragilité. De toute manière, si mon amour est vrai (et pas seulement un moyen de me distraire, de me tromper, de passer le temps qui s’étire à l’infini dans cette ville), la liberté vaincra la jalousie et la douleur qu’elle provoque – puisque la douleur fait aussi partie d’un processus naturel. Celui qui pratique le sport le sait: s’il veut atteindre ses objectifs, il doit être prêt à supporter une dose quotidienne de douleur ou de malaise. Au début, l’inconfort est démotivant, puis, avec le temps, on comprend qu’il est une étape dans le développement du bien-être, et vient le moment où, sans la douleur, on a la sensation que l’exercice ne produit pas l’effet désiré. Ce qui est dangereux, c’est de se focaliser sur cette douleur, de lui donner un nom, de la garder toujours présente à l’esprit.

 

 

Paulo COELHO, Onze minutes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :